Belsam
écrit à

   


Louis XIV




Quelle est, selon vous, l'erreur suprême de votre règne?

   

Si tout était à refaire, que feriez-vous avec la Nouvelle-France?


Monsieur,

Voilà une excellente question qui, je l’avoue, me donne à réfléchir. L’erreur supresme de mon règne, me demandez-vous? Cela est inhabituel. On me demande généralement le contraire.

Je crois que je puis vous respondre que mon erreur fut de trop aimer la guerre. Le royaume en connut plusieurs, sous mon règne, la dernière s’estant terminée il y a à peine deux ans. Les guerres sont difficiles pour tout le monde et traisnent derrière elles leur lot de souffrances, de famines et d’atrocités. On fait aussi parfois de mauvais pas dans les guerres, comme la destruction du Palatinat, en 1689. Avec le recul, je peux bien vous avouer que cela fut une erreur.

En ce qui concerne la Neuve-France, si tout estoit à refaire, je referois exactement la mesme chose: j’en ferois une province française, je la peuplerois et développeroit son commerce de la mesme façon. Mais si je pouvois changer une seule chose, ce seroit d’estre plus ferme en ce qui concerne les explorations et les prises de possessions de territoires en mon nom. Car plus un territoire est grand, plus il est difficile à défendre et la Neuve-France est immense. Je crains que mes descendants devront un jour en subir les conséquences. Ceci dit, j’ose espérer que ces territoires ne seront point perdus pour le royaume et j’ai grande confiance en mes successeurs à ce sujet.

Louis