Véronique Raymond
écrit à

   


Louis XIV




Prévoyez-vous de soutenir l'installation d'écoles


   

Votre majesté,

Je suis une fille du Roy qui compte se marier prochainement, afin d'avoir une famille nombreuse et peupler votre belle colonie. Pour moi, l'instruction est une priorité dans une société en pleine croissance. J'espère donc que vous considèrerez l'importance d'éduquer les futurs citoyens de la Nouvelle-France. Je souhaite que l'éducation soit accessible tant aux filles qu'aux garçons.

Mes hommages, Monseigneur.

Véronique Raymond, fille du Roy de la Seigneurie des Ostryers


Mademoiselle,

Il sera fait en Neuve-France comme pour les provinces de la France. J’ay décidé, il y a bien longtems de cela, de faire de la Neuve-France une province françoise, avec tous les privilèges qui s’y rattachent. Ceci dit, la distance qui sépare mes colonies d’Amérique de la France joue un rosle dans le tems que cela prend pour mettre en place tout ce qui est et sera nécessaire au bon développement de la Neuve-France.

Tout est mis en œuvre, depuis longtems déjà, pour assurer le développement des mes colonies d’Amérique. En ce qui concerne l’éducation, celle-cy dépend beaucoup des communautés religieuses présentes sur le territoire. J’ose croire, Mademoiselle, en leur bon travail et la volonté qu'elles ont d’aider leur prochain.

Louis