Pour suivre vos pas
       

       
         
         

Guillaume Duvert

      Majesté,

C'est avec une audace folle que je me permets de vous adresser ces quelques mots.

Précepteur pour les enfants du Comté appelé 93 à Saint Denis, j'ai beaucoup de mal à leur enseigner la langue de La Fontaine et votre rhétorique. Auriez-vous de grandes et belles phrases que je pourrais leur faire apprendre pas coeur et qui leur feraient sentir votre grandeur et votre gloire?

Votre dévoué serviteur,
Guillaume Duvert

 

       
         

Louis XIV

      Monsieur Duvert,

Pour avoir le plaisir de lire de belles phrases faisant mon esloge et qui font bien sentir ma grandeur et ma gloire, je vous conseillerois de lire les desdicaces des auteurs ayant escrit pour moy et qui me sont desdiés. Je crois bien que vous en trouverez dans les oeuvres de Molière, Racine et plusieurs autres.

Louis