Minne
écrit à

   


Louis XIV




Pignerol

    Votre Majesté,

Permettez-moi cette question indiscrète, mais je suis curieuse de savoir pour quelle raison vous avez fait arrêter votre surintendant, monsieur Fouquet. Pourquoi son procès a-t-il duré trois ans? Quels griefs avez-vous trouvés contre lui? Pourquoi avez-vous commué sa peine à l'exil en une peine d'emprisonnement et d'isolement à vie dans la forteresse de Pignerol? Pourquoi l'avoir autorisé à communiquer avec monsieur de Lauzun alors que monsieur Fouquet n'avait pas même le droit de regarder par la fenêtre de sa cellule, et encore moins celui de parler ou d'écrire? J'avoue avoir du mal à comprendre...

En vous remerciant vivement par avance de votre réponse,

Minne

Madame,

La malhonnesteté de Nicolas Foucquet fut descouverte par moi-mesme et Colbert, à la mort du cardinal Mazarin, lorsque je pris moi-mesme mes affaires en main. Resumons en disant que sa gestion de mes finances estoit désastreuse, ce qui ne l'empeschoit point de fortifier Belle-Isle. Je ne pouvois tolerer cela et il fut arresté puis jugé sur des accusations de peculat et de lèse-majesté. Pourquoi son procès a-t-il esté si long? Je vous asseure que j'aurois bien aimé qu'il fust plus court… et plus juste! Car malgré sa culpabilité, il ne fut condamné qu'à estre banni du royaume et ses biens confisqués. Mais le sérieux de ces accusations, pour lesquelless on condamne habituellement à la mort, demandont une peine plus grave que le simple bannissement. J'ay alors commué cette sentence en prison à vie, peine qu'il purgea à Pignerol.

Tant qu'à Monsieur de Lauzun, il se trouvoit à Pignerol en mesme tems que Foucquet, tout simplement.

Louis