Cécile
écrit à

   


Louis XIV




L'une de vos dernières journées avec votre père

   

Votre Majesté,

Il se trouve que j'ai récemment eu vent d'une rumeur vous concernant, vous et feu votre père. Je me permets de vous en faire part pour en connaître la véracité. Non pas que je souhaite m'immiscer dans la vie privée de Sa Majesté! Loin de moi cette pensée! Je ne supporterais simplement pas que l'on puisse laisser entendre des choses fausses à votre égard.

Comme je le disais donc, j'ai entendu dire que, lorsque vous étiez encore très jeune, votre père vous a emmené près de son pavillon de chasse afin de passer un moment seul avec vous. Sans doute avait-il pressenti sa fin proche... On dit que vous vous seriez mis à la recherche d'une bête, en vain, et que sur le chemin qui allait vous ramener au carrosse, vous auriez rencontré un majestueux cerf. On dit également que votre père l'aurait repoussé en ne jetant sur lui qu'un simple regard.

Est-ce vrai? Je sais que vous étiez sûrement très jeune à l'époque, peut-être que vous ne vous en souvenez plus.

Je tiens à redire que je souhaite juste connaître la vérité, tant le respect que j'éprouve envers vous autant qu'envers votre père est sincère.
   
Une dévouée sujette.


Madame,

J’ai moy-mesme entendu cette histoire à quelques reprises. Il m’est cependant impossible de vous la confirmer. Comme vous l’escrivez, j’estois très jeune à l’espoque et ne garde que peu de souvenirs de ce tems lointain. La seule chose qui est certaine est que je n’ay point souvenance d’une telle journée ni d’une telle rencontre.

J’espère avoir le plaisir de vous lire de nouveau,

Louis