Céline
écrit à

   


Louis XIV

     
   

Les femmes paysannes

    Cher Louis XIV,

Beaucoup savent ce que vous pensez des courtisans et des Grands. Cependant j'aimerais savoir ce que vous pensez des femmes en général et plus particulièrement des femmes paysannes.

Merci de votre réponse,

Céline



Madame,

Vous me posez là une question intéressante à laquelle il me fera grand plaisir de respondre. Ce que je pense des femmes? Sans doute sçavez-vous que je les ay beaucoup aimées. Trop, peut-estre! Malgré quelques deffauts typiques à vostre sexe, comme la curiosité et la difficulté à garder les secrets, les femmes sçavent estre douces et attentionnées, et lorsqu'elles vous aiment d'un amour sain et véritable, elles sont capables de bouger des montagnes. Elles sçavent estre rusées, parfois à l'excès. Mais on ne peut trop leur faire confiance, et tout particulièrement dans les choses politiques. Si leur ruse leur permettroit d'estre habiles dans ce domaine, elles ont leurs occupations et doivent laisser ce genre de choses aux hommes. Elles escoutent trop souvent leur passion et leur coeur et point assez leur raison. Dans le domaine politique, cela peut s'avérer dangereux.

En ce qui concerne les femmes paysannes, j'ay beaucoup d'admiration pour elles. Elles doivent s'occuper de leurs enfans et de leur espoux, estre mère et femme à tems plein et souventes fois elles s'occupent aussi d'un travail en compagnie de leur espoux. On ne peut qu'admirer leur détermination et leur patience, leur amour maternel et la passion qu'elles mettent à prendre soin de leur famille. Ces femmes meritent nostre admiration.

J'ose espérer avoir su respondre à vos questions. Si vous en avez d'autres, n'hesitez point à me les faire parvenir.

Louis