Anaïs
écrit à

   


Louis XIV

     
   

L'enfant mystérieux

    Votre Majesté,

Avant toutes choses, je tenais à vous remercier pour les nombreuses réponses que vous apportez à mes lettres. C'est un grand honneur mais également un immense plaisir pour moi que de correspondre avec Sa Majesté.

Je vous écris cette fois pour vous demander de m'éclairer sur une parole du père Tixier, prieur de l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés. Celui-ci écrit en effet que «le fils aîné du Roy et de Madame de Montespan mourut à huit ans».

Pardonnez-moi, Sire, mais je ne connaissais point l'existence de cet enfant. Si je ne m'abuse, vous n'avez point perdu d'enfant de cet âge. Je vous saurais infiniment gré si Votre Majesté pouvait m'expliquer les dires du père Tixier à propos de cet enfant.

Acceptez tous mes respects,

Anaïs



Mademoiselle la petite curieuse,

Vos lettres sont toujours une lecture agréable et je vous assure que tout le plaisir est pour moy.

Pour respondre à vostre question, je ne sçaurois vous expliquer ces paroles. Tout ce que je puis vous dire est que mon fils aisné avec Madame de Montespan est le duc du Maine et qu'il est tousjours de ce monde.

Je vous donne le bonjour,

Louis