Kristina
écrit à

   


Louis XIV




La grande dauphine

    Majesté,

Comment allez-vous depuis nos dernières lettres?

J'aimerais que vous me parliez de votre belle-fille Marie-Anne-Christine de Bavière. Je vous présente d'ailleurs de sincères condoléances à son sujet et pour votre fils. Cela doit être douloureux.

Comment trouviez-vous madame la Dauphine? Pourquoi avez-vous voulu ce mariage? Monseigneur le Dauphin en était-il satisfait?

Bien à vous,

Kristina

Madame, 
 
Il y a bien longtemps que je n'avois point reçu de lettre de vous. Vous me voyez ravi d'avoir l'occasion de vous lire de nouveau.
 
La feue Dauphine, espouse de mon fils, estoit d'un naturel bon et doux. J'appréciois son caractère, bien que je la trouvois par moment un peu trop effacée. Tout indiquoit qu'elle seroit la prochaine Reyne de France, elle avoit d'ailleurs esté élevée dans cette perspective. Je l'aurois donc voule un peu plus impliquée, tenant mieux le rosle qu'elle devoit jouer par rapport à la place qu'elle occupoit. Malheureusement, elle estoit de constitution fragile et ses nombreuses maladies finirent par l'emporter, beaucoup trop tost. 
 
Le mariage de mon fils avoit esté décidé très tost, bien que les aléas de la politique auroient pu faire changer les plans. Ce ne fut point le cas. Comme tous les mariages royaux, il s'agissoit d'alliance politique, et l'union de mon fils avec Marie-Anne de Bavière ne fut point une exception. 
 
J'ose croire que le Dauphin fut heureux avec sa femme, il en avoit du moins toutes les apparences.
 
Voilà, Madame, les responses à vos questions. N'hésitez point à m'escrire de nouveau, il me fera grand plaisir de vous lire.
 
Louis