Retour en page d'accueil de Dialogus

S.A.R. Marie Antoinette Josèphe Jeanne de Habsbourg-Lorraine, archiduchesse d'Autriche, princesse de Bohème et de Hongrie
écrit à

Louis XIV


Jaloux


   

Je souhaite le bonjour à votre Majesté et voudrais, si cela ne le gêne pas, lui poser quelques questions.

Tout d'abord, est-il vrai que vous êtes jaloux et légèrement susceptible? Savez-vous parler d'autres langues que le français? Qu'est-ce qui vous a donné l'idée de construire le splendide château de Versailles?

J'aimerais, si cela ne vous offusque pas, que vous me disiez à quel rang se situe la position d'archiduchesse? Car, comme vous l'avez sans doute lu, c'est ma position.

Avez-vous eu seulement un frère nommé Philippe? Cela paraît bien peu, alors que d'habitude les rois et reines avaient plus d'enfants? Moi-même, chez nous, nous sommes cinq, mais hélas, toutes des filles. Je suis l'aînée et j'ai seize ans et demi. Puis après vient Élisabeth, Philippine, Marie-Hélène (quatorze ans), les jumelles Marie-Catherine et Sophie-Félicité, Victoire-Louise-Marie-Thérèse (douze ans) et pour finir, Anne-Henriette-Marie-Adélaïde (dix ans). Comme Votre Majesté, nous aimons beaucoup la danse et la musique. Nous savons chacune jouer d'un instrument. Trouvez-vous qu'il est bien d'être cultivé?

Je vous remercie de m'avoir lu et vous souhaite de vivre aussi paisiblement que cela se peut à Versailles, en compagnie de votre entourage et de Madame de Maintenon.



Madame,

Je ne me considère point comme un homme jaloux. J’imagine cependant que cela dépend de la circonstance, mais je ne puis dire avoir souffert de ce défaut et je me fais vieux pour commencer maintenant.

Outre le françois, je sais parler l’italien et l’espagnol.

Pour vostre question sur Versailles, je vous renvoie à mes correspondances précédentes sur le sujet, que l’on m’asseure que vous pouvez consulter.

Il n’y a point d’archi-duchesse en France.

J’ay seulement eu un frère, Monsieur, duc d’Orléans, qui nous a quitté il y a quelques années. Le Roy mon père et la Reyne ma mère n’ont pas esté en mesure d’avoir plus d’enfants, puisque ma mère mit plusieurs années avant de pouvoir me concevoir.

Une bonne éducation est la chose la plus importante. Je vous encourage donc dans cette voie.

Louis
************************Fin de page************************