André Desjardins
écrit à

   


Louis XIV

     
   

Henriette d'Angleterre (2)

    Sire,

Puisque Votre Majesté a la bonté de répondre si gracieusement aux descendants de ses sujets, je lui saurais gré de me dire ce qu'elle pense de la mort de sa cousine Henriette d'Angleterre. Personne ne pense, je crois, que Monsieur y ait eu quelque part, mais ses entours, le Chevalier de Lorraine et les autres? D'après madame de La Fayette, elle-même se croyait empoisonnée et l'a dit, en anglais, à quelqu'un qui se trouvait là.

Mon pauvre ancêtre venait d'arriver au Canada quand cette chose affreuse survint à Saint-Cloud et il n'en entendit sans doute jamais parler. Lui-même, du reste, mourut assassiné quelques années plus tard. Je vous parle, Sire, comme si vous n'étiez pas seulement le plus grand des princes mais aussi le meilleur des pères pour vos peuples.

Je me dis de Votre Majesté, Sire, le plus humble et le plus obéissant des serviteurs.

André Desjardins



Monsieur,

L'on m'a desja entretenu de cette question précédemment. Je vous donneray donc ici la mesme response que j'avois alors faite.

Ne croyez-vous point que si elle avoit effectivement esté empoisonnée, j'aurois sévi et puni sévèrement le ou la coupable?

Cela est toujours un plaisir de respondre à mes sujets de la Nouvelle-France et vous me voyez desolé pour vostre ancestre. Au moins cela n'a point empescher que vous veniez au monde en vostre tems.

Je vous donne le bonjour en Canada,

Louis