Violaine
écrit à

   


Louis XIV




Caractère

    Bonjour Sire,

Je dois avouer que cela me fait bizarre d'écrire à Sa Majesté. Ma question peut paraître incongrue, mais je voudrais savoir comment vous qualifieriez votre caractère, vos qualités et vos défauts (si je peux me permettre de supposer que tout le monde en a).

Merci d'avance à Sa Majesté!

Avec mes salutations distinguées,

Violaine (quinze ans)

Mademoiselle,

Vous me posez là une excellente question! Commençons par les qualités…

Je diray que mon caractère est assez doux. Je suis très patient et ne me fasche point ou enfin, très rarement. Je sais pardonner quand cela est necessaire. J'ay une memoire excellente, ce qui fait que je sçay me souvenir des gens qui m'entourent, qu'ils soient près de moy ou que je les voie plus rarement. Je n'hésite point à travailler de longues heures car cela fait partie du mestier de Roy. Et je sçay prendre les bonnes decisions au bon moment.

Et les defauts…

On vous dira que je suis autoritaire, mais cela va de soy lorsque l'on est Roy. J'aime que les choses soient bien faites et je suis très meticuleux. Certains verront cela comme une qualité, d'autres comme un défaut. J'ay mis beaucoup de tems à me sortir des péchés dans lesquels ma jeunesse m'avoit entrainé… En ay-je d'autres? Sans doute, mais voilà ceux qui me viennent à l'esprit pour le moment. Mais demandez vostre question à Madame de Maintenon. Elle sçaura vous dire mieux que moy quels sont mes défauts… et mes qualités, du moins je l'espère!

Louis

Sire,

Je tenais à remercier Votre Majesté d'avoir répondu à mes questions aussi promptement, mais aussi à en poser une nouvelle.

Avant tout, puisque Votre Majesté écrit depuis l'an 1715, il me faut simplement l'informer que, à la suite de nombreux événements prenant aujourd'hui une grande place dans les livres relatant l'histoire de France, le frère cadet de votre trois fois arrière-petit-fils arrivera sur le trône de France sous le nom de Louis XVIII.

Voici désormais l'objet de ma question. Un jour Louis XVIII dit qu'il ne pouvait rien dire sur le prisonnier que l'on nomma «l'Homme au masque de Fer» sans mettre en cause l'Honneur de Votre Majesté.

Je ne me rappelle malheureusement plus les paroles exactes, ni l'endroit où je les ai lues. Je vais bien évidement poser la même question à ce prisonnier qui est naturellement le principal intéressé. J'aimerais néanmoins avoir l'avis de Votre Majesté sur ce sujet.

Merci d'avance.

Avec mes salutations distinguées,

Violaine


Madame, 

Je vous avoue ne pas entendre grand chose à ce que vous me racontez sur les événements du futur, et cela est bien ainsi. Je ne doute point que les roys mes successeurs, inspirés par Dieu, sauront accomplir eux aussy de grandes choses pour le Royaume. Je ne suis donc point surpris d’apprendre l’existence de Louis XVIII.

Je ne puis vous dire quoi que ce soit que je n'aye déjà dit sur le sujet de ce prisonnier dont vous me parlez. Mais n'hésitez point à me poser d’autres questions et j'y respondrai avec plaisir.

Louis