Oriol
écrit à

   


Louis XIV




Bonjour, Roi Soleil!

   

Bonjour Roi Soleil,

J'espère que je ne vous dérange pas. Je vous écris pour vous poser quelques questions.

Vous avez mis en place un état centralisé et absolutiste. Pourquoi? N'avez-vous jamais eu l'idée d'un état décentralisé? D'autre part, vous avez jeté la France dans quatre guerres. Pensez-vous avoir bien fait? Enfin, le surnom de Roi-Soleil vous plaît-il? N'êtes-vous pas fatigué de ce long règne de soixante-deux ans?

Merci beaucoup.


Monsieur,

Je dois d’abord vous dire que ce mot «absolutisme» est une invention de vostre tems pour qualifier le mien.

Aussi, je n’ai point mis de système en place. Je crois que ma façon de gouverner est un aboutissement. Je crois avoir porté à un degré le plus près possible de la perfection cette manière de faire que mes prédécesseurs ont tenté de mettre en place à leur manière. Les circonstances, souvent, ont fait qu’ils n’ont peut-estre pas toujours réussi comme ils le désiraient. Vous comprenez sans doute de quoi je veux parler, si vous connaissez les circonstances de la mort du Roy Henri mon grand-père et les événements qui ont marqué le règne du Roy mon père. Je crois simplement avoir eu le tems et le courage nécessaire à l’aboutissement de leurs volontés, et mesme de celle des Roys avant eux. 

Un Estat décentralisé, pour utiliser vos mots, est propice aux révoltes de tous genres. Les révoltes ont existé pendant mon règne et elles existeront sans doute encore, mais je n’ay jamais senti le royaume dans un quelconque danger par une simple révolte. Quant aux troubles qui eurent lieu pendant mon enfance, je les attribue surtout au fait de ma minorité, ce qui peut correspondre à un Estat décentralisé. Il me semble que voilà quelque chose que personne ne souhaite revoir. 

Il ne faut pas non plus oublier l’essentiel: c’est Dieu Luy-mesme qui choisit les Roys et les met en l’Estat où ils sont. Il est du devoir d’un Roy d’incarner cette volonté et de préserver son royaume pour ses successeurs.

Il est vray qu’il y eut plusieurs guerres durant mon règne. Je puis vous avouer avoir trop aimé la guerre. 

Le surnom de Roy-Soleil me plaist. Je resterai aussy longtems que Dieu le trouvera bon.

Louis