Laure
écrit à

   


Louis XIV




Athénaïs et Maintenon

    Votre Majesté,

Grande admiratrice de Votre Majesté et de ses oeuvres, surtout ce merveilleux Versailles, vous n'imaginez pas le bonheur que j'éprouve aujourd'hui à vous écrire. Et s'il vous plaisait de me répondre, vous me combleriez.

Avec le recul, que regrettez-vous d'avoir fait dans le courant de votre vie et, s'il vous était donné la possibilité de changer quelque chose, qu'en serait-il?

Qui avez-vous le plus aimé, de la sublime, volcanique, merveilleuse et envoûtante Athénaïs ou la dévote, sombre et ennuyeuse Madame de Maintenon?

Je vous remercie d'avoir pris la peine de lire cette missive et témoigne encore une fois de mon admiration et mon attachement à votre Majesté.

Au très grand plaisir de vous lire bientôt,

Votre dévouée,

Laure



Madame, 

À ce jour, mon plus grand regret est d’avoir trop aimé la guerre. Je sens bien que je n’ay point réussi à faire le bonheur de mes sujets comme j’aurois dû. Si Dieu le veut, je désire m’y consacrer pour le tems qui me reste en ce monde.

Je ne saurois comparer les deux femmes dont vous me parlez. Elles sont si différentes! Mais je puis vous asseurer d’une chose: Madame de Maintenon n’est point sombre et ennuyeuse. Aurois-je passé tant de tems avec elle, seroit-elle encore si présente si elle estoit telle que vous la descrivez?

Je vous donne le bonjour,

Louis