À sa majesté le Roi-Soleil
       

       
         
         

Sonia Toulouse

      Votre majesté,

Pardonnez si mes compatriotes vous injurient à propos de la colonie de la Nouvelle-France. Vous n'avez aucune responsabilité suite à notre destin. Vous n'étiez pas là en 1760 au Traité de Paris, vous étiez seulement au Traité d'Utrecht; vous avez cédé l'Acadie aux Anglais et vous ignoriez ce qui allait se passer quelques années après votre mort en 1755. Ces pauvres Acadiens fidèles à leur neutralité ont été chassés de leurs terres et leurs maisons ont été brûlées. Je ne vous en veux pas du tout.

J'ai à vous parler de mes ancêtres, ils étaient également vos fidèles sujets, ils sont, du côté de ma mère, Étienne Lessart né en 1623 en Normandie, il est le fils de Jacques Lessart et Marie Herson, il était caboteur, il s'établit à Québec, il est seigneur de l'Île-aux-Coudres, marié à Marguerite Sevestre fille de Charles Sevestre, lieutenant de la sénéchaussée de Québec, lieutenant particulier de la juridiction de Québec.

Merci d'avoir lu ma lettre.

Votre humble servante,

Sonia Toulouse

 

       
         

Louis XIV

      Chère Madame Toulouse,

Je vous remercie pour vostre charmante lettre. Je vois que les membres de vostre famille ont eu l'occasion de me servir en Canada. Je les félicite pour leur establissement dans la colonie et vous faites bien de me les mentionner. Au plaisir de vous lire de nouveau,

Louis