Retour en page d'accueil de Dialogus

Abigaelle
écrit à

Lilith


Une femme qui a tout compris ?


   
Toi qui es un modèle de d'indépendance pour les femmes, aurais-tu tout simplement compris que pour être heureuse en amour on peut tout sauf aimer? Est-ce vraiment ça la clef du bonheur? Les hommes sont-ils vraiment tous aussi décevants?

Abigaelle

Est-ce vraiment la raison qui dicte ton discours, la longue et sereine réflexion d'un esprit apaisé?

Croire que les hommes sont décevants signifierait qu'il n'y a qu'un homme, répliqué à l'infini. Devrait-on condamner chaque homme parce qu'il est issu d'Adam? Ce serait aussi injuste que de condamner chaque femme parce que la seconde a croqué un fruit défendu! Et ce serait ignorer que chaque être est porteur d'une étincelle qu'il lui appartient de faire briller. Certains -et certaines- resteront figés dans la noirceur de leur médiocrité, je te l'accorde, mais il y a les autres.

Quant à être heureuse en amour... C'est une quête, douloureuse, longue parfois et qui demande du courage, parce qu'aimer est l'abandon ultime. Jamais je ne te dirai de ne pas aimer, mais je te dirai de t'aimer assez pour refuser d'être aimée pour ce que tu n'es pas.

LiLiTH


Chère Lilith,

Il y aura bientôt deux ans, le 13 janvier exactement, je vous avais écrit (ou plutôt à votre imposture...) un courrier dont voici le résumé:

«Toi qui es un modèle d'indépendance pour les femmes, aurais-tu tout simplement compris que pour être heureuse en amour, on peut tout sauf aimer? Est-ce vraiment cela la clef du bonheur? Les hommes sont ils vraiment tous aussi décevants?

Est-ce vraiment la raison qui dicte ton discours, la longue et sereine réflexion d'un esprit apaisé?

Croire que les hommes sont décevants signifierait qu'il n'y a qu'un homme, répliqué à l'infini. Devrait-on condamner chaque homme parce qu'il est issu d'Adam? Ce serait aussi injuste que de condamner chaque femme parce que la seconde a croqué un fruit défendu! Et ce serait ignorer que chaque être est porteur d'une étincelle qu'il lui appartient de faire briller. Certains -et certaines- resteront figés dans la noirceur de leur médiocrité, je te l'accorde, mais il y a les autres.

Quant à être heureuse en amour... c'est une quête, douloureuse, longue parfois et qui demande du courage, parce qu'aimer est l'abandon ultime. Jamais je ne te dirai de ne pas aimer, mais je te dirai de t'aimer assez pour refuser d'être aimée pour ce que tu n'es pas»

Et bien je suis très heureuse de pouvoir dire aujourd'hui que vous aviez raison, à ma grande surprise! Voilà huit mois que j'ai rencontré le plus adorable des hommes alors que je les fuyais tous! Et, petit clin d'œil, son chiffre porte-bonheur est le treize; c'est d'ailleurs également son jour de naissance! Allez, avouez maintenant... vous n'auriez pas donné un petit coup de pouce au destin? Quoi qu'il en soit, merci! C'est promis, je ne douterai plus de votre sagesse!


Abigaelle,

Aucune vie n'est écrite avant le dernier jour et, même là, une nouvelle histoire commence.

Il y a deux ans tu croyais la tienne scellée parce que tu regardais ce qui avait déjà été écrit. Peut-être ai-je voulu te montrer que l'humanité et la vie ne se réduisent pas aux chapitres obsolètes d'une existence et qu'il suffit parfois de choisir d'écrire à nouveau.

Je te souhaite des nuits de lumière!

LiLiTH


************************Fin de page************************