Retour en page d'accueil de Dialogus

 Mischa
écrit à

Lilith

Que suis-je ?


   

Bonjour,

J'ai lu quelques messages qui vous ont été envoyés. Je n'en comprends pas bien le sens. Je ne vois en eux que des gens derrière un clavier d'ordinateur qui voudraient se donner de l'importance en parlant de choses « mystiques ».

Je n'y connais pour ainsi dire pas grand-chose en religion car dès que je m'y intéresse, les différentes mutations qu'elle a connues avec l'histoire la rendent incompréhensible ou contradictoire.

J'ai découvert votre nom grâce à un homme qui me faisait une plaisanterie en me comparant à vous. Ne supportant pas d'être dans l'ignorance, j'ai fait quelques recherches et suis tombée sur cette page internet. Après quelques instants de réflexion, je me suis dit :« Pourquoi pas envoyer un message? » Donc je me lance.

Je me suis toujours sentie un peu différente. Déjà physiquement. Ma famille vient des pays de l'est et en possède toutes les caractéristiques alors que je suis comme une anomalie. Enfant, j'ai cru longtemps que j'étais un accident dû aux tromperies de ma mère, mais des problèmes de santé de mon père m'ont fait savoir par des analyses que j'étais bien son enfant. Ma chevelure blonde comme les blés hypnotise les messieurs. Il faut dire aussi que je n'ai jamais fait d'efforts sur ce point: je les ai naturellement bouclés jusqu'aux fesses. J'en ai beaucoup et j'ai beau avoir fait des recherches dans la famille, tout le monde a des cheveux fins et noirs. Mes yeux aussi sont d'un gris des plus froid. Ma peau est comme la porcelaine. J'ai tout du physique d'un ange alors que mes actes sont en parfaites oppositions. Les gens qui me connaissent disent souvent cette phrase cliché en parlant de moi :« Une gueule d'ange mais le diable au corps ».

J'ai du mal en société. Je suis très bien entourée mais je ne peux m'empêcher de concevoir les autres comme des objets qui peuvent me servir. Je suis pour ainsi dire dépourvue de toute empathie. J'ai vingt-deux ans et couche avec des hommes qui ont tous l'âge d'être mon père. J'ai ce besoin… Ils me traitent comme une princesse en m'offrant des présents. J'ai une soif de pouvoir qui me semble extrême pour mon âge. J'ai comme pour ainsi dire trop vécu… J'ai déjà fait toutes les pratiques qu'on puisse imaginer avec des hommes. Allant de tout les fétichismes et passant par les donjons.

La vie me semble dépourvue de sens. Toutes les limites que les autres peuvent avoir, qui les poussent à avoir certains comportements, n'existent pas chez moi. Je n'ai aucune morale.

Croyez-vous que je suis une anomalie de la nature? Mon côté déshumanisé est-il le reflet d'une chose que je ne connais pas ou ne contrôle pas?

J'espère avoir une réponse. Peut importe de quel ordre mais je sais que vous êtes sage.

Cordialement.


Mischa,

Ton désintérêt et ta perplexité par rapport aux religions ne me choque pas. Tout ce que tu liras a été écrit par des hommes, depuis les textes dits sacrés jusqu'aux textes des exégètes. Les voix se confondent, les récits se mêlent, se brouillent.

À te lire, je constate que ta différence ne te déplaît pas. Ta singularité est devenue ta marque. Jusqu'où comptes-tu pousser les expériences? Les palais accoutumés au piment n'en ressentent plus la brûlure, sais-tu?

J'ai envie de te défier, de te demander quelque chose qui te fera peut-être souffrir; une douleur nécessaire, vitale. Offre moi une émotion. Je ne te parle pas de ces nuits où tu explores les plaisirs les plus variés, je parle d'une émotion véritable, nue. Je te vois lire ces lignes, l'incompréhension, les interrogations, alors je vais te guider. Je veux que tu regardes le monde autour de toi, les gens, proches ou inconnus et que tu cherches, jusqu'à ce qu'une émotion jaillisse, en toi, pour toi seule, sans aucune interaction. Alors tu me la raconteras.

LiLiTH
************************Fin de page************************