Retour en page d'accueil de Dialogus

 Mysteriah
écrit à

Lilith

Nous nous étions jadis rencontrées


   

Bonsoir Lilith, ma chère amie,

Nous nous étions jadis rencontrées, en cette sombre nuit sans lune, pour égayer ce paysage chaotique et pourtant si familier. Te rappelles-tu?

Si ce n'est le cas, je me permets de te dire mon prénom et mon titre. Mysteriah, ou le Corvus. Cela doit te parler, n'est-ce pas?
Je ne suis point ici pour délibérer sur les 666 réceptacles ou sur l'apparence des neuf enfers. Soit. Je tiens à discutailler avec toi, ma chère.

Si cette existence de plusieurs siècles m'a permis de véritablement connaître ma place et mes futures actions quant à mon évolution spirituelle, ainsi que de répondre à mes interrogations, je ne puis m'empêcher de me demander une chose essentielle pour ma part. Pourquoi ais-je reçu certains de tes pouvoirs, ainsi que mon épée sataniste? Avais-tu un lien avec cette arme légendaire? Et pourquoi ton comportement rebelle m'a-t-il été insufflé lors de ma création?

Vois-tu, ma très chère amie, certains sujets demeurent inexpliqués.

Dans l'attente de ta réponse,

Mysteriah, ou le Corvus,
~ Maledictio ~


Jeune fille, je t'invite à y réfléchir à deux fois avant de tenter de m'emmener dans tes univers. Que tu aies une imagination fertile, soit; c'est plutôt une qualité. Que tu aimes les films et musiques fantastiques ou sombres, soit; chacun ses goûts. Mais que tu prétendes m'avoir rencontrée en citant des références que seul un esprit éclairé par des œuvres de vulgarisation peut utiliser, c'est me faire insulte.

Ni ce que tu prétends être, ni ce que tu allègues avoir vécu n'existent, cela tu le sais. Ce que tu ne perçois peut-être pas c'est que ta façon de présenter cette fiction est grossière.

Si tu m'avais abordée en m'emmenant avec talent dans ton imaginaire, j'aurais goûté ce voyage avec plaisir. En te lisant j'ai soupiré...

Ton prochain message portera-t-il sur une précédente vie, plusieurs siècles auparavant, sans que tu sois capable de me relater ce qu'était ton quotidien à cette époque? Me raconteras-tu un ami invisible, un esprit familier, que tu es seule évidemment à pouvoir voir ou entendre?

Un peu d'humilité, jeune fille! Reprends la plume, travaille durement pour faire chanter tes mots, pour créer une fiction qui mérite d'être lue.

LiLiTH
************************Fin de page************************