Charles
écrit à

   


Lilith

     
   

Maternité

   
Chère Lilith,

Avant de larguer Adam, avez vous goûté aux joies d'une grossesse ou d'une maternité? Y a-t-il sur terre des filles de Lilith ou ne sont-ce que des filles d'Ève un brin rebelles?

Et d'ailleurs que pensez-vous d'Ève? Mépris ou respect?



Charles,

Non, Adam et moi n'avons pas eu de descendance, Alléluia! Il était déjà insupportable en tant que compagnon, je suis heureuse de ne pas l'avoir connu comme mari et père de mes enfants. Je ne suis pas la pondeuse servile qu'il lui aurait fallu de toutes façons. Ève m'a succédé et je ne ressens ni mépris, ni respect pour elle, juste de l'indifférence. Elle était une création issue d'Adam et faite pour Adam. Elle ne m'a rien enlevé et je n'envie pas ce qu'elle a vécu.

Aujourd'hui Ève n'est plus et j'ai l'éternité devant moi. Les hommes se sont multipliés et je pourrais engendrer une multitude, mais la maternité n'est pas une joie pour moi, puisque celui-qu'on-ne-nomme-pas a condamné ma descendance. Mais ses anges m'ont fait un merveilleux don et chaque enfant qui naît m'appartient durant quelques jours, ou sa vie durant s'il a été conçu hors mariage. Chaque jour de mon existence, j'offre à des descendants d'Adam et Ève le baiser de Lilith. Mes enfants, garçons et filles, marchent sur la terre, Charles, et il sont bien plus que des créatures rebelles, parce que toute leur vie ils vont aller au bout de leurs choix, s'élever, apprendre encore et encore, pour comprendre de mieux en mieux.

LiLiTH