Retour en page d'accueil de Dialogus

Kaïn 
écrit à

Lilith


Mal de vivre


   

Chère Lilith,

Je suis un homme qui a un peu perdu le goût à la vie. Je m'adresse à toi car je ne sais plus à quel dieu me vouer et parce que j'ai connu ton nom à travers un rêve. J'ai vu dans un rêve un des anges qui, apparemment, et selon les informations que j'ai pu lire sur le net, était un des anges que Dieu vous a envoyés pour te réconcilier avec Adam. Je l'ai pris comme un signe.

Et maintenant, je peux paraître con, faible ou tout ce que tu veux, mais j'ai besoin de conseils pour continuer dans cette vie médiocre, où se trimballent des gens avec qui je n'ai aucune affinité, qui sont décolorés, tristes, peureux, angoissés, individualistes, égoïstes et qui semblent ne connaître qu'un langage: celui de l'argent et de la protection de soi. Je n'ai rien contre ces «opinions personnelles», loin de là, mais je leur en veux si c'est au détriment des autres et, malheureusement, je dois constater que pour l'heure, c'est bien le cas.

Je suis une des premières victimes de cette crise qui frappe le monde. J'ai perdu mon travail, ma femme et bien d'autres choses matérielles et spirituelles auxquelles je tenais et j'ai peur d'en perdre encore... Jusqu'à ma vie.

Comme toi, je me sens à l'écart de l'humanité car je n'ai jamais compris et je ne comprendrai jamais leurs mobiles et eux, de leur côté, ne me comprennent pas non plus. Ils me disent tous de faire des compromis, etc., pour avancer dans la vie; or, des compromis, je n'en ai jamais faits et je n'en ferai jamais si je n'y vois pas un but personnel, car j'aurais comme l'impression de me compromettre et de me mentir, car ce ne serai jamais «moi».

Ce que je voudrais savoir de toi sont les choses suivantes, car en lisant tes réponses, je crois comprendre que tu as vécu des choses à peu près similaires, et pourtant tu ne juges pas, tu as du respect pour l'individu et tu as l'air de connaître des vérités devant lesquelles tu t'es inclinée et que tu as acceptées, vérités que les autres ne voient pas, n'ont jamais vu et ne verront jamais. Dis-moi comment on peut savoir si son âme est enfant d'Adam et de Lilith? Dis-moi ce qui t'as permis de traverser des périodes difficiles, dis-moi quelle sorte d'exercices de méditation t'ont aidée et si tu t'exerces toujours, et surtout rappelle-moi que mon existence vaut bien la peine d'être vécue, car comme un scorpion, j'ai tendance à me piquer moi-même avant d'être écrasé par les autres.

Bien à toi,

Kaïn


Kaïn,

Tu me parles de ces gens qui ne regardent pas la vie avec tes yeux, de cette humanité dont tu n’as pas le sentiment de faire partie, mais c’est de toi que j’aimerais que tu me parles.

Raconte-moi tes rêves, ceux que tu crois disparus et qui sommeillent en toi.

LiLiTH

************************Fin de page************************