Michèle
écrit à

   


Lilith

     
   

Je vous adore

    Ô Lilith,

Comme je suis contente d'avoir fait votre connaissance grâce à Dialogus! Je connaissais Eve, Pandore, mais, hélas, pas de Lilith.

Il faut dire qu'à mes yeux, Pandore était plus délurée qu'Ève, mais que dire de vous, de votre assurance et de votre aplomb? Vous avez toute mon admiration, moi qui suis fière de me dire féministe! Ni vierge ni putain, vous êtes en contrôle de votre plaisir. Vous ne souffrez ni de bile jaune, ni d'utérus vagabond et vous assumez vos positions.

Je suis désormais votre émule, si vous voulez bien être mon mentor.

J'attends vos leçons!

Michèle
Mon enfant,

Tu veux donc suivre mon enseignement? C'est un chemin difficile. Tu vas devoir te dépouiller de ce que l'on veut que tu sois pour devenir qui tu es. Ta nature, tes aspirations, tes passions sommeillent en toi et le temps les a recouvertes du vernis de l'éducation et de lois non écrites.

Plonge en toi, affronte ce que tu es. Tu auras peut-être peur de certains aspects de ta personnalité profonde, parce que tu les trouveras sombres ou excessifs. Alors demande toi en fonction de quelle norme, de quelle morale, ces aspects sont effrayants.

Là est la clé de ta première porte.

LiLiTH
Maître,

Le parcours initiatique que vous me proposez m'apparaît des plus enrichissants et j'y plonge sans plus tarder. Hélas, c'est une quête de longue durée que vous me prescrivez et je pressens qu'il s'écoulera plusieurs semaines, plusieurs mois, voire plusieurs années avant que je n'aie enfin l'heur de vous demander où se trouve la clef de la deuxième porte.

Moi qui suis curieuse et impatiente, voilà qui me met à rude épreuve!

Mille fois merci, maître vénéré!

Michèle

Mon enfant,

Je te l'ai dit, le chemin est difficile. Mais je vois que tu songes déjà à ta nature, puisque tu me dis "je suis curieuse et impatiente".

Poursuis ta route...

LiLiTH