Retour en page d'accueil de Dialogus

Dieu
écrit à
Lilith
Lilith


Et l'amour dans tout ça?


    Moi, je suis le Bon Dieu, et j'en ris toujours aux éclats de voir l'esprit féminin se chamailler avec le masculin au lieu de mettre la vie et l'amour au centre. Vient alors la manipulation et le pouvoir, sous toutes ses formes (surtout pour ceux qui sont les plus mal aimés et, de surcroît, par leur propre responsabilité). Ainsi disent les ignorants:
-Toi, dessous.
-Ah! Non, moi dessus!
-Non, pas moi!
-Mais si!
Le conflit est stérile, les pensées sont stériles, et la nature va, comme le ciel est au-dessus et la terre en dessous. Elle choisit et sélectionne, et gare à ceux qui marchent à l'envers! J'aime pas les machos, et les machonnes non plus! Ni les puritaines. La voix de la vie fera entendre son écho assourdissant pour les personnes contre nature, les éliminera comme des verrues et des vermines qui ne veulent empoisonner la nature pure de l'homme et de la femme.

Ce message est posté pour Jésus et Lilith; on verra d'où vient la censure, on saura qui est vraiment pur!


Ce sont tes mots qui se chamaillent, tes idées qui se querellent...

Et ta vision... Si manichéenne! M'as-tu réellement lue ou, trop épris de révolte, t'es-tu contenté de lire les premières missives de ma succube sans lire un seul de mes courriers?

Ne ME censure pas! Lis-moi et reviens ensuite.

LiLiTH

Non, je n'ai pas tout lu; je me demande si cela en vaut bien la peine. C'est super, je rattrape le train au bon milieu du chemin.

Hélas, je me rends compte de l'existence de l'incompréhension : celle qui ronge notre présent, jusqu'au racines, passé l'âge d'or, l'age primordial, matrice de notre essence, celle qui fait encore battre notre cœur d'amour et de vie. Il est vrai que, sans préjugés, sans jugement d'ailleurs, l'éclat de l'incompréhension fait mal, et seules les femmes savent toujours en porter le fardeau! Je reconnais pour ma part ne pas savoir être objectif dans ma subjectivité. Mais qui saurait reconnaître sa propre faiblesse et sa propre incompréhension? Qui saurait l'avouer, avec humilité, cette  pauvre faiblesse, paradoxe de la vie, et l'assumer? C'est notre ego qui nous encombre (je dis ce mot parce que je suis un homme), par habitude. C'est comme si nous étions des chiens conditionnés, à jamais, à ne savoir jamais sortir de ce qui emprisonne notre pensée. Moi, au moins, ma faiblesse, je l'avoue et je l'assume, alors je n'apprécie pas les réponses orgueilleuses des personnes qui ne savent plus jeter un regard profond sur leurs jours et leurs nuits, leur bien-être et leur malheur. Oui, effectivement, je passe pour être manichéen, et je réfute toutes les idées qui rejettent la faute sur l'autre. L'effet miroir, il faut bien le savoir, c'est un leurre.

Le bon dieu


Reconnaître son incompréhension est difficile.

Comprendre l'autre demande tellement d'humanité que cela en devient inhumain. Combien d'hommes savent écouter réellement l'autre, en faisant abstraction de leurs valeurs, de leur histoire personnelle, sans jugement, devenir l'autre le temps d'un échange pour savoir ce qu'il est, ce qu'il vit, ce qu'il ressent?

LiLiTH


************************Fin de page************************