Retour en page d'accueil de
          Dialogus

Aleksandra
écrit à

Lilith


Enfants


   

Chère Lilith,

Peut-être me détestez-vous? Aucune importance. Moi, je vous aime.

Je viens de lire que vous avez un don des anges sur les nouveau-nés et que vous pouvez choisir vos enfants.

Pourquoi ne me choisissez-vous pas? Vous ne pouvez pas imaginer à quel point je souffre ici, où je ne suis qu'une simple humaine.

Je n'arrive plus à avancer, à vivre...

Aidez-moi!

Aleksandra


Je n'ai que quelques jours pour choisir mes enfants: distinguer mon bon grain de l'ivraie. À moins naturellement que l'enfant naisse sans que ses parents n'aient été unis par les prêtres. Cette époque, qui voit les hommes se détourner de l'église et de ses cérémonies, m'offre tant de possibilités!

Tu voudrais être mon enfant et tu te déclares «simple humaine» et «incapable d'avancer». Il y a là une terrible contradiction. J'attends de mes enfants qu'ils avancent sur le chemin de la sapience et de la volonté; qu'ils deviennent humains, de véritables humains, à me faire frémir d'émotion.

Lève-toi et prends le chemin que je t'indique!

LiLiTH


Vous souvenez-vous de moi? Je dois dire qu'une abrutie telle que moi s'oublie facilement!

Je dois admettre que les premiers courriels que je vous ai envoyés étaient la preuve de ma stupidité; maintenant que j'ai changé, je me permets de vous récrire.

Souvenez-vous, chère Dame: vous m'avez dit de me lever, de changer de voie, de chemin il me semble; j'ai essayé, mais sans succès! Je me suis même livrée à Dieu, au Bien, mais avec tout le respect que je lui dois, cet être, se croyant tout permis, ne m'a pas soutenue!

Alors, je préfère retourner vers vous ma chère, vers le «Mal», quitte à brûler en enfer; au moins, celui ou celle qui me brûlera sera celui ou celle qui m'aura aidée toute ma vie... et je vous en remercie!

J'ai quasiment arrêté la sorcellerie, vous savez, celle que je n'ai jamais vraiment commencé de pratiquer...

Je m'en remets à vous, chère Maîtresse: mon âme vous appartient, je ne demande rien en retour parce que je sais qu'avec le Mal à mes côtés, le Mal qui a apporté la connaissance et la possibilité de choisir à l'homme, qui m'a aussi donné un corps de femme afin d'utiliser tous mes atouts parfois aguicheurs, parfois innocents, j'ai quasiment tout ce dont j'ai besoin... Alors acceptez ma vie, mon âme, faites-en ce que bon vous semble, je suis «ouverte à toute proposition».

En espérant une réponse rapide,

je vous adore du fond du cœur.

Aleks.


Aleksandra,

Tout n'est pas blanc ou noir. Au nom du bien, des atrocités ont été commises, tu le sais pourtant.

Je ne suis le mal que dans les esprits trop étroits. Je suis un être libre de ses choix et qui ne s'encombre pas de règles créées par des hommes de pouvoir en un temps révolu.

Je te le redis, prends ta vie en main, avance! Appartiens-toi et cesse de te livrer à l'Autre, à moi, ou à qui que ce soit.

LiLiTH


Chère Lilith,

Vos désirs sont des ordres! Je me lèverai et je dicterai mes lois désormais. Mais, Lilith, me verrez-vous quand je me lèverai? Serez-vous avec moi le jour de ma mort, lors de mes moments de détresse et de tristesse afin de m'aider?

Seul problème: je suis très curieuse du monde qui m'entoure... et de celui de l'au-delà. Me permettez-vous de vous poser plusieurs questions afin d'assouvir ma soif de savoir?

Je vous aime,

Aleksandra, une petite curieuse
************************Fin de
        page************************