Retour en page d'accueil de Dialogus

Aleksandra
écrit à

Lilith


Chère mère


   

Chère mère,

Faites de moi votre enfant! Faites de moi une succube qui sera vos yeux et vos oreilles sur cette terre, je ferai ce que vous désirez sans exception, je serai votre fille la plus grande, la plus fidèle et la plus forte car je suis une sorcière de magie noire et de haute magie.

Je vous offre mon âme. Je vous la donne définitivement et je ne reprends pas ce que je donne. Je voudrais juste que vous me donniez le pouvoir d'être une succube. Laissez-moi me vanter d'être votre fille, ô mère qui êtes si belle, si grande et si forte. Si vous n'acceptez pas, gardez tout de même mon âme.

Si vous n'êtes pas Lilith, alors je ferai subir à l'imposteur qui prétend être Lilith mes tentations et mes sorts.

Aleksandra, une future succube qui vous aime tant



Aleksandra,

L'exercice de la haute magie requiert de l'intelligence, de la sagesse, des années d'études difficiles. Le mage est un être qui cultive le secret, car il côtoie des vérités qui ne sauraient être clamées. Il est fort et volontaire, car il doit être capable de maîtriser les forces de l'univers.

Et toi qui te prétends sorcière, praticienne de la haute magie, tu supplies de devenir succube, étalant par là même ton ignorance car on ne devient pas succube, on naît succube.

Plus encore, tu souhaites te vanter d'être ma fille. Tu ne l'es pas, jeune fille, et je t'engage à relire mes précédentes correspondances. Tu y découvriras que j'encourage mes enfants à cultiver leur intelligence. Inutile de me flatter, inutile de défendre mon nom, contente-toi de montrer la vivacité de ton esprit et la force de ton âme.

LiLiTH



Chère Lilith,

Ce que je vous dis n'est pas de la flatterie, mais plutôt la verité: je me prétends sorcière car je le suis. Quoi qu'il en soit, cela fait quatre longues années que je vous étudie par amour et passion pour vous. Comme j'ai toujours vécu dans le doute, permettez-moi de douter de vous et prouvez-moi que vous êtes Lilith: où suis-je née? De quelle origine suis-je? Quelle est la couleur de mes yeux?

Que vous acceptiez ou non que je devienne votre fille, je continuerai à vous vénérer et à vous étudier. Depuis que je suis petite, j'aime ce que les abrutis ont pour habitude d'appeler le mal; or, pour moi, ce n'est pas le mal mais la liberté, la vraie, celle qui doit toujours être en nous.

Aleksandra



Je t'ai donné une chance de comprendre le vrai chemin et tu choisis de t'embourber. Relis mon précédent message et tu comprendras, si tu as un sou de cervelle, que je n'ai rien à te prouver et que tu as tout à me démontrer.
 
Inutile de m'écrire encore, ta conversation d'enfourcheuse de balai inculte du troisième degré ne m'intéresse pas.
 
LiLiTH

************************Fin de page************************