Retour en page d'accueil de Dialogus

Nelfette
écrit à

Lilith


Bravo !


   


Ô Lilith, première femme et première révoltée, bravo ! Bravo d'avoir su dire non, t'opposer de tout ton être et ton courage, face à la puissance de celui qui t'avait créée. Tu es aujourd'hui symbole de l'insoumission, de l'égalité et de la liberté.

Je trouve juste dommage que tu aies donné raison à tes détracteurs en devenant ce que tu es, reine de l'enfer, mère des vampires et des succubes, amante du diable. Ainsi Lilith est-elle devenue symbole du « mal » (mot pathétique, n'est-ce pas ?)

Sais-tu, ô toi si belle et si libre, comme il est dur aujourd'hui, peut-être plus que jamais, de se libérer totalement de la religion chrétienne ? Car elle est entrée dans nos vies comme quelque chose de « normal », d'inné. Parfois, cela m'effraierait presque. Mais qu'importe le monde autour, n'est-ce pas à chacun de s'occuper de sa propre vie comme il l'entend ?


Nelfette



Le mal, ma chère, je le dis et le répète, est une notion fluctuante. Naturellement, vous êtes imprégnés de valeurs issues de la religion, même le plus révolté d'entre vous, parce qu'il réagit en opposition à cela précisément et pas indépendamment de cela. Ne te laisse pas effrayer par cette religion omniprésente, mais connais-la pour ce qu'elle est.


Le juste combat n'est pas nécessairement de se libérer de toutes ses valeurs. Je sais que ce discours peut t'étonner, mais il est plus éclairé que pourrait l'être celui d'une pitoyable reine des enfers. Le juste combat est d'être soi et d'accepter les autres pour ce qu'ils sont.

Quant à moi, chacun peut me considérer comme il le veut, je sais qui je suis.

LiLiTH

************************Fin de page************************