alanaboileau+hotmail.com
écrit à

   


Jidhu Krishnamurti

     
   

Vouloir le faux

   

M. Krishnamurti,

Selon vous, un être vraiment libre peut-il consciemment vouloir le faux?

Merci,

Alana




Un être vraiment libre, à la fois de la vérité qu'il n'a pas connue par lui-même et du faux qu'il n'a pas réalisé par lui-même, est un être qui s'est extirpé de son propre chaos, de sa propre confusion par lui-même, avec attention et courage.

Comment un tel être pourrait-il alors «vouloir» retourner au faux? La question ne se pose même pas, elle ne peut que provenir d'une pensée qui aime parcourir ses propres circonvolutions épuisantes.

J Krishnamurti