U.G.
       

       
         
         

Dominique Giraudet

      Bonjour Krishnamurti,

En allant à Saanen, j'ai rencontré aussi votre homologue U.G. Krishnamurti, que l'on a longtemps considéré et nommé «l'anti-Krishnamurti», je sais que vous vous êtes rencontrés à quelques reprises, que pensez-vous de la position d'U.G.? Que pensez-vous de sa démarche? La trouvez-vous stérile, dangereuse? Son parcours vous semble-t-il authentique, vrai, cohérent avec son propre cheminement «personnel» ou vous semble-t-il tenir un discours simplement réactif au vôtre? Ou bien en un sens vos deux façons d'exprimer «Le Verbe» ne se complètent-elles pas naturellement, pour aboutir finalement à la même «chose»?

Merci de votre compréhension,

Dominique Giraudet

 

       
         

Jidhu Krishnamurti

      Vous parlez de Uppalari Gopala que j'ai rencontré à plusieurs occasions à Madras?

Nous avons eu de profondes conversations auxquelles nous étions tous deux attentifs. Nous n'avons pas parlé en terme de «démarche» et s'il en a une aujourd'hui qui, à vous lire, pourrait présenter des risques, je ne suis pas familier avec elle. Nous ne pourrons en parler ensemble que si vous me donner des détails à ce sujet.

J. Krishnamurti
         
         

Dominique Giraudet

      Merci de votre réponse,

En fait il s'agit simplement d'une question que je me posais, en effet dans tous ses livres traduits en français on constate que U.G. réagit souvent par rapport à l'enseignement de Krishnamurti, notamment sur son langage «psychologisant» etc... De fait le langage d'U.G. est plus radical, offensif... À ce niveau je suppose que c'est à chacun de discerner en vérité, en conscience, ce qui lui «parle» le plus... Il est clair que ce sont deux tempéraments très différents. L'expérience d'«éveil» que décrit U.G. est aussi fort différente de celle de J. Krishnamurti, elle est beaucoup plus, oserais-je dire spectaculairement plus «biologisante», cela m'a beaucoup surpris et interrogé, cette espèce de mutation organique, remet en question toutes les soi-disant pratiques d'éveil et toute l'abondante littérature qui va avec! En cela U.G. radicalise encore plus le discours contre tout le fatras «spiritualisant», même l'association des bouddhistes de France n'a pas voulu s'exprimer au sujet de ce que j'appelle improprement certes «la démarche» d'U.G... Mais je crois que le livre de Terdjman (La mouche du coche) m'a aidé à mieux comprendre son «positionnement»... Effectivement la logique de son discours est imparable et cette remise à plat peut peut-être aider certaines personne en «quête»... Pour moi cela a été assez utile, même si cela ne résout certes pas tout évidemment, mais enfin cela remet bien les pendules à l'heure concernant le «spirituel»!

À bientôt, amicalement,

Dominique Giraudet
         
         

Jidhu Krishnamurti

      Voyez, monsieur, si la question était de déterminer, entre deux autorités, laquelle est la meilleure, je pourrais prendre part à cette interrogation.

Ce qui vous «parle le plus» ne peut pas être qu'une question d'affinité ou de «logique du discours». En supposant que les deux personnes en question évoquent la même réalité, et si vous êtes sérieux dans votre exploration, vous constaterez que les conflits ne sont pas à l'extérieur de vous, entre deux personnes par exemple, mais que vous les nourrissez en vous.

Cela ne peut que retarder un regard plus attentif sur vous-même et moins dépendant de la parole d'une autorité et de l'intérêt que vous lui trouvez.

J. Krishnamurti
         
         

Dominique Giraudet

      Merci Jidhu Krishnamurti pour votre réponse approfondie.

Une phrase que je «pointe»: «vous nourrissez le conflit en vous...», là est certainement le coeur du soupçon! Je crois que j'ai mis des années pour structurer ce conflit névrotique! Il semble que je commence à en sortir... Merci pour votre précieux éclairage... Mais je pense que j'ai encore un très sérieux travail de «déblayage», de «clarification» à faire, on ne plonge pas dans ces courants de pensées essentielles, fondamentales (vous, U.G, Alan Watts, Nisargadatta... etc.) depuis l'adolescence, sans y laisser quelques plumes, de constantes remises en question, entre autre l'«ego» est tenace... Enfin cette pensée libératrice invite aux métamorphoses profondes, c'est un fait, vos réponses clarifiantes m'aident précieusement, je vous en remercie encore, ainsi que celles précieuses aussi de ce cher Merlin, collaborateur aussi de «Dialogus»... Vos réflexions attentives se complètent dans mon «esprit» encore quelque peu confus, il faut bien l'avouer!

Avec mes plus sincères remerciements,

Mr Dominique Giraudet