Annick
écrit à

   


Jidhu Krishnamurti

     
   

Quel est le sens de la vie?

   

Bonjour Monsieur Krishnamurti,

J’ai toujours voulu suivre mon cœur et mes sentiments au détriment de tout conditionnement social, pensant que ma vie serait plus vraie et plus remplie d’amour. Seulement, plus je donne de moi et plus ma vie devient un vrai chaos social, à tel point que je doute aujourd’hui que le chemin du cœur soit vraiment celui du bonheur. Les gens égoïstes sont beaucoup plus heureux, dans une vision restreinte du bonheur, mais se satisfont de ce bonheur qui est le leur. 

Je suis en complet décalage avec cette société dans laquelle je vis; je me sens esclave d’un système individualiste et omnivore. Je ne me sens plus, ma vie est vide de sens, je me sens nulle et inutile, car ce que je pensais apporter à mon entourage se retourne contre moi. Me suis-je trompée sur la nature de l’amour, ai-je confondu un certain nombre de choses?

Certainement, je ne vois que ça!

Mais alors, quel est vraiment le sens de la vie?


Qu'appelle-t-on chemin du cœur? Nous pouvons avoir l'impression de suivre un tel chemin et pourtant être loin du cœur. C'est une réflexion que je vous soumets.

Il y en a une autre: l'amour donne sans se préoccuper de ce qui se «retourne contre soi». Sans quoi nous ne parlons pas d'amour. Notre compréhension de l'amour est souvent corrompue.

Le sens de la vie est peut-être celui que vous nommez, mais voyez en même temps si vous avez vraiment donné ou si vous ne désespérez pas plutôt de recevoir ce qu'on ne vous donne pas.

K.