Anonyme
écrit à

   


Jidhu Krishnamurti

     
   

Le doute

   

Je suis en colère.

Je n'arrive pas à suivre en ce moment, car j'ai des problèmes de médicaments, et j'ai envie de passer à autre chose et de devenir mon propre maître et ne plus dépendre de vos enseignements qui me semblent parfois comme une leçon de maître; je doute de la vérité de vos enseignements, et je me dis que vous avez voulu nous coller dans un moule, nous faire suivre votre vision de la vie, de la morale, de la vérité. J'espère pouvoir vous reconsidérer comme un compagnon sur la route et ne plus m'en référer à vous, à vos enseignements, ni à qui que ce soit d'autre: on m'a trop perdu…

J'ai envie de trouver, de comprendre seul.

Vous dites que votre enseignement peut être un poison. Vous avez un antidote? Telle est finalement la question.


Le meilleur moyen de ne plus dépendre de mes enseignements est de ne plus me poser de questions.

Et que je n'y réponde pas.

JK