Josiane
écrit à

   


Jidhu Krishnamurti

     
   

Besoin de dialogue


  Krishnamurti,

Je vous ai rencontré par hasard lorsque je me suis rendu compte que tous mes problèmes venaient de mon conditionnement. Je vous lis et relis. J'en discute avec mes proches, mais je n'ai pas encore trouvé quelqu'un qui m'écoutait vraiment.

Je ne vous poserai donc pas de question aujourd'hui, et pourtant, j'attends une réponse pour savoir si vous serez celui avec qui je peux avoir un vrai dialogue.

Merci de votre réponse,

Josiane


Madame,

Je ne suis pas celui vers qui on se tourne pour «être écouté». Est-ce qu'«être écouté» est un «vrai dialogue», d'ailleurs? Je vous pose une question et cette question pourrait être une réponse pour vous.

Nous pouvons avoir un dialogue, mais si vous m'avez lu attentivement, vous avez certainement déjà reçu l'essentiel de ce que je peux vous donner.  Je ne peux que vous encourager à dissiper tout conditionnement, même celui qui vous fait penser que vous devez être écoutée pour ne plus avoir de problème, même celui qui vous fait penser que vous devez trouver quelqu'un pour avoir un vrai dialogue.  Le vrai dialogue est celui qui s'établit avec soi-même lorsqu'on accepte de vivre avec ce que l'on est. Alors, il est possible de connaître la paix d'un esprit silencieux. Toute communication est alors viable et enrichissante. Avant cela, c'est un échange de conditionnement qui est à l'oeuvre.

Ne voyez aucune méchanceté dans mes propos, j'ai peu de temps et d'espace pour des digressions.

J Krishnamurti