Michael
écrit à

   


Jidhu Krishnamurti

     
   

Au sujet du bien-aimé...

   

Bonjour,

J'ai lu avec attention différents ouvrages biographiques, spécialement ceux de Mary Lutyens, où sont exposées vos expériences spirituelles avec ce que vous appelez « le bien-aimé » (comme le disaient certains mystiques soufis) ainsi que votre vécu vis-à-vis de cette puissante et vibrante énergie qui pénétrait en vous et effectuait comme un travail de forage ou de purification cellulaire, activant ce que la tradition ésotérique nomme une activation de la kundalini.

Pour quelle raison n'en avez-vous jamais fait mention dans vos causeries?

Bien amicalement,

Michael


Cher monsieur,

Vous devez savoir qu'une transformation s'est produite dans mon existence suite à laquelle mon langage s'est modifié également. Il devait le faire. La première orientation fut de me libérer de toute forme d'autorité et de communiquer cette nécessité à tous. L'expression que vous rappelez à ma mémoire appartient à ce passé. Elle n'offre plus ce qu'elle me semblait offrir à mes auditeurs dans le passé. Dépouillons-nous donc ensemble des accumulations du passé et nous pourrons avancer dans une vraie réflexion.

JK


Bonjour,

Oui, je comprends en effet et tout à fait ce besoin de sortir des anciennes représentations afin de proposer une vision perceptive renouvelée. Ce que je souhaitais comprendre ici, c'est le fait que votre formation ésotérique et occulte au sein de la société théosophique a été un terrain de formation et de préparation fondamentale dans ce qui a déclenché par ailleurs votre prise de conscience.

Regardons les faits ensemble et questionnons:

Vous êtes un véhicule sans ego, ainsi déjà préparé et au-dessus de la grande moyenne des individus. Vous avez été formé au plus haut niveau dans les pratiques méditatives et occultes. Vous avez vécu, selon vos descriptions, un processus énergétique majeur. Vous avez selon votre expression «traversé les maîtres» de la théosophie, signifiant par là un dépassement d'une certaine vision de la spiritualité.

Il est un autre fait que toute spiritualité est une énergétique; dans toutes les traditions d'Orient et d'Occident, la préparation d'un initié supposait un long travail de préparation sur les différents plans de sa structure. Une connaissance approfondie de l'anatomie énergétique qui a pour fonction concrète d'éveiller la kundalini et cet éveil est ce qui déclenche l'Éveil.

Je comprends que dans un monde contemporain et, pour éviter les récupérations théosophique ou religieuse de votre enseignement, vous ayez mis l'accent uniquement sur l'observation et l'attention de ce qui est. Réalité que Bouddha, Shankara et Ramana Maharshi ont aussi révélée, dans le contexte culturel qui leur était propre.

Mais si l'on occulte toute la réalité énergétique de l'être humain, la préparation de sa structure corporelle, émotionnelle et mentale à une autre énergie de conscience, il est évident que votre enseignement, bien que formidable reste partiel. Il me donne par moment l'impression que vous êtes monté par une échelle (la préparation ésotérique de la théosophie puis votre auto-révélation), puis arrivé en haut, vous avez retiré cette échelle et l'on vous regarde, tout en haut, sans pouvoir vous rejoindre.

Il est un autre fait: il n'y a personne qui ait réalisé votre enseignement, à part peut être Vimala Thakar; mais celle-ci, vous ayant rencontré, révèle dans ses mémoires qu'elle a reçu la transmission initiatique énergétique de votre main.

Toutes ces questions vous sont offertes en gage de mon profond amour et respect de votre œuvre.

Fraternellement,

Michael


Cher Monsieur,

Je vous laisse observer ce qui est en train de se produire: vous faites une synthèse personnelle de mon existence à travers le prisme de vos convictions. Vous semblez penser qu'il manque une échelle, que j'aurais retirée de façon inconsidérée lors du processus que j'ai vécu. Pour moi, les pratiques des yogis n'ont jamais eu d'autres fonctions que d'entretenir le corps. Les pouvoirs que l'on rattache à ces pratiques sont sans intérêt, c'est pure sottise que de vouloir s'y attarder. Vous avez le droit de maintenir votre corps en bonne santé par toutes les pratiques que vous voulez mais la compréhension de l'humanité peut se passer de tout cela. La compréhensions surgit dans le silence de l'esprit, non dans des agitations énergétiques. Si j'avais pensé que des pratiques anciennes avaient eu une valeur quelconque dans ce processus, j'en aurais parlé sans hésitation.

JK



Cher Monsieur,

Voulez-vous me parler de ce que vous appeliez «le processus»?

Merci,

Michael


Cher Monsieur,

Il se trouve que j'ai rédigé quelques notes à ce sujet dans un livre dont vous avez dû avoir connaissance. Je ne souhaite pas m'y attarder dans la mesure où l'aspect spectaculaire de ce processus a souvent masqué des questions plus importantes que j'ai soulevées par la suite.

JK