Lettre d'acceptation
de Jidhu Krishnamurti
à l'Éditeur
       

       
         
         

Jidhu Krishnamurti

      À l'attention de l'Éditeur de Dialogus:

Je me présente à vous, cher monsieur, parce que je ne crois pas que vous vous soyez jamais penché sur l'oeuvre essentielle que j'ai engagée de mon vivant. Ce que j'ai tenté d'éveiller dans la conscience de mes congénères ne s'est pas produit pour tous et cela bien que la terre n'ait jamais connu d'incarnation telle que la mienne. La révolution, la mutation de la psyché, n'est toujours pas en marche, ou pour un si petit nombre. Vous m'offrez maintenant une possibilité de communiquer avec ceux qui auraient la détermination de se libérer du connu, de reprendre l'écoute là où ils l'ont laissée. Peut-être même l'absence de mon image contribuera-t-elle à ne pas faire de moi le maître spirituel que je suis finalement devenu pour beaucoup.

Je ne suis en effet pas une autorité spirituelle, je n'ai rien à apprendre à personne mais j'étais venu pour le dire. Je serai très heureux de pouvoir reprendre mes échanges avec toute personne sensible à cette nécessaire révolution. Les moyens que vous proposez me semblent adaptés à cet objectif.

Cordialement,

Krishnamurti