Vos idées
       

       
         
         

Martine

      Citoyen,

Depuis que j'en ai pris connaissance, j'admire vos idées. Liberté, égalité, vertu... c'est joli, ça fait rêver. Je suis certaine que cela valait la peine d'essayer dans une telle période de troubles où toute idée est entendue. Mais avez-vous vraiment cru que cela pouvait fonctionner? L'égalité? Elle est nécessaire au sens premier du terme tel l'égalité devant la loi, mais les hommes sont-ils égaux dans l'âme, la culture? Peut-être lorsqu'ils endurent la même misère, mais à notre époque...? La liberté? Elle n'existe, comme l'a dit Robespierre, que grâce à la fraternité. Celle-ci n'étant pas naturelle, elle est donc «soutenue» par la loi. Mais que faire lorsque la loi s'assouplit?

Ces idées pourraient fonctionner si les hommes n'étaient que vertu. Je ne dis pas qu'elle n'existe pas, mais il me semble que le vice est plus présent, si facile.

Mes idées peuvent paraître pessimistes, mais c'est du peuple libéré qu'est née la bourgeoisie du XIXe siècle, celle qui a développé l'industrie et continué l'oppression du peuple. Et la dévalorisation de la culture à notre époque n'annonce rien de bon. Si vous avez accès, semble-t-il, à Internet, jetez un oeil aux programmes de télévision, elle est à l'image du peuple.

Je crois en vos idées, j'espère qu'elles pourront exister un jour. Mais comment? Peut-on croire au peuple? À certains oui, mais aux autres?

Martine