Citoyen Maurice
écrit à

   


Louis Antoine Saint-Just

     
   


Tu portes ta tête comme un saint-sacrement

    Salut à toi, citoyen et ami!

Camille Desmoulins a dit de toi que «tu portes ta tête comme un saint sacrement». C'est vrai que tu es merveilleusement beau, mais pas orgueilleux pour autant.

Camille a exagéré. Lui en as-tu tenu une rancune tenace, et même une haine, à propos de ces paroles irrévérencieuses? Est-ce l'une des raisons de sa condamnation à mort (par vengeance, peut-être)?

Je ne te crois pas capable de te venger de manière aussi horrible.

Je te renouvelle toute mon admiration et ma fidèle amitié.

Salut et fraternité.

Citoyen Maurice,

J’espère que tu n’es pas sérieux dans ta question, sinon je la prendrais comme une injure. Jamais la méchanceté ni la vengeance ne sont entrées dans mon cœur. Ce qu’on ne dira peut-être pas de Desmoulins. Néanmoins, tu te doutes bien qu’il n’a pas péri pour avoir écrit cette pauvre phrase.

Vive la République!

L. A. Saint-Just