Caroote
écrit à

   


Louis Antoine Saint-Just

     
   

Soissons, Blérancourt, etc...

    Salut, le révolutionnaire!

J'ai quatorze ans et je suis élève dans un collège qui porte ton nom (je peux te tutoyer; tu vas pas me guillotiner?). Tous les jours, on s'éclate au collège Saint-Just de Soissons. En plus, il est dans la rue des Cordeliers. Je crois que ça a un rapport avec la révolution aussi. C'était quoi les Cordeliers? T'en faisais partie ou pas? T'étais vraiment à Soissons? Et est-ce que tu acceptes que l'on abrège ton nom en St-Just? C'est faisable ou pas? Parce que, si ça te vexe pas, t'es pas un saint.

T'es vraiment né à Blérancourt aussi (c'est ce que la prof de français nous a dit)? Ou tu y as juste habité? Il y a encore des traces de toi au collège (les pierres n'ont jamais été changées)? Tu as gravé ton nom dans la pierre du collège?

S'il te plaît, réponds-moi, au collège la documentation est un peu courte. Et puis, qui mieux que toi pour me parler de toi?


Bonjour,

Je suis né à Decize et non point à Blérancourt, où je vis depuis l’âge de 9 ans. Une réponse toute simple, et aussi facile à trouver par toi-même pour cette question que pour toutes les autres que tu me poses de manière trop désinvolte et trop peu impliquée. Il sied à un bon élève d’employer ses loisirs à chercher dans les livres les renseignements sur les sujets qui le préoccupent, au lieu et place d’écrire des missives impertinentes.

Salut et fraternité!

L. A. Saint-Just


Pff... t'es même pas fichu de me répondre.

J'ai un emploi du temps de ministre junior, je n'ai même pas le temps de me documenter. T'es pas drôle. Ça m'intéresse vraiment, j'ai juste pas le temps de me casser la tête à chercher des phrases du XVIIIème siècle. Zut!