Lucas
écrit à

   


Louis Antoine Saint-Just

     
   

Saint-Just, que penses-tu de Bayrou? 

   

Citoyen Saint-Just, bonjour,

Étrangement, je me sens relié depuis toujours aux événements de la révolution: mon esprit est comme enfermé là-dedans. L'histoire pour moi s'arrête en 1794 et, même si j'ai peu lu sur cette période, j'en suis inspiré, sans pour autant être fou. Voici donc ma question, citoyen.

Aujourd'hui, la plupart de nos politiques sont vils et corrompus. Dans cet amas de partis et d'opportunistes, que penses-tu du citoyen Bayrou? Te semble-t-il honnête homme ou quelque peu girondin? Toi, qui t'es laissé berner et trahir par Barrère de Vieuzac, l'infâme espion de l'anglais Pitt, peux-tu néanmoins m'éclairer sur ce Bayrou et son esprit? Peut-on faire confiance au citoyen Bayrou? Est-il un incorruptible?

Dernière question: après avoir été l'archange de la révolution et de la terreur, tu as milité pour des peines d'emprisonnement et de travaux d'intérêts généraux. Quelle est ta position aujourd'hui, citoyen Saint-Just, sur la peine de mort?

Lucas


Citoyen,

Ma réponse sera courte. Seuls les fripons n’ont pas le sens droit dans le jugement de leurs semblables; tu n’en fais certainement pas partie. Tu peux de toi-même juger de l’honnêteté de ce citoyen Bayrou, de son patriotisme et de son attachement à la république. Celui qui veut réellement la servir, s’attache au peuple et ne fait rien que pour lui. Tu te doutes que je ne connais pas ledit citoyen; pour ma part, je te dirai que tout homme qui se fait un parti, est corrompu et usurpateur.

Quant à la peine de mort, aujourd’hui comme hier, elle me fait horreur. Dans la situation périlleuse où se trouve aujourd’hui la république, nous ne pouvons comprimer la minorité monarchique que par le droit de la guerre, mais dans une cité où la république est affermie, seul le crime d’usurpation de la souveraineté mérite la mort prompte et tout citoyen a le droit d’immoler sur place celui qui aspirerait à la tyrannie.

La liberté ou la mort!

L. A. Saint-Just