Sylvie
écrit à

   


Louis Antoine Saint-Just

     
   

Que penses-tu des femmes dans l'armée?

    Citoyen,

Aujourd'hui, au XXIème siècle, nous avons plus de dix à quinze pour cent de femmes au sein de nos armées: armée de terre, marine, armée de l'air et gendarmerie. Elles constituent une force importante dans la mobilisation des troupes, participent aux opérations militaires et peuvent jouer des rôles de combattantes dans n'importe quel conflit. La plupart d'entre elles montent en grade... Beaucoup d'entre elles peuvent être colonel, général et diriger des régiments, des unités, des troupes sur le sol.

Vois-tu, j'aime l'armée et j'aurais aimé devenir officier. Hélas, un problème au niveau oculaire m'a empêchée d'entreprendre cette carrière. Les femmes militaires sont les égales des hommes qui servent sous le même drapeau. Il y en a dans les parachutistes, les commandos, le génie, l'artillerie, la cavalerie-blindée (chars), les transmissions, le train des équipages, etc... À ton époque, cela aurait été impossible car la Révolution n'aurait pas accepté la féminisation de nos armées nationales. Aux U.S.A., l'armée américaine a aussi des femmes qui dirigent les troupes sur le terrain. L'Angleterre, aussi. Pareil pour les autres pays, européens ou non.

J'aime beaucoup l'armée de terre, car elle constitue une force de dissuasion dans tous les domaines et peut combattre avec les moyens précis comme les hélicoptères, les chars de combat, la surveillance avec les radars, les interventions sur le terrain et même au sein des banlieues sensibles (à forte concentration immigrée).

Les femmes portent un uniforme tout comme celui des hommes... Mêmes tenues avec les rangers. En 1793, la tenue camouflage, les rangers, le casque et les divers équipements n'existaient pas... Et si les Vendéens avaient eu cet équipement, ils gagnaient la guerre contre la République.

La Révolution a, certes, créé des unités militaires qui aujourd'hui sont sous le commandement de femmes qui ont des grades dans la hiérarchie militaire.

Qu'en penses-tu?

Merci de m'éclairer sur ton point de vue en tant que militaire.

Salut et fraternité.

Sylvie... le petit soldat vendéen et sudiste...

Citoyenne,

Premièrement, je ne suis point militaire.

Deuxièmement, la République n'a pas jugé nécessaire la présence de femmes-soldats dans nos armées, et je t'assure que moi comme les autres, nous avons veillé à ce que ce décret soit partout respecté.

Et dernièrement, je ne saurais qualifier une société qui fait appel aux femmes pour défendre son territoire tant qu'il y reste des hommes capables de porter les armes.

Salut et fraternité!

L. A. Saint-Just