Lisa de Stefani
écrit à

   


Louis Antoine Saint-Just

     
   

La libertà e la giustizia sociale

   

Saluti!

Intanto grazie per la battaglia che hai combattuto, ancora oggi ci vorrebbe uno come te che tornasse a parlare forte e chiaro di giustizia e di diritto alla felicità per ogni uomo, o meglio, dico io, per ogni vivente.

Cosa pensi del mondo di oggi? Pensi che sia valsa la pena di morire per le tue idee?

Un abbraccio e grazie.



Bonjour Citoyenne,

Dommage que je ne comprenne pas votre langue, et merci aux patriotes du Dialogus qui ont pris la peine de m’éclairer sur le fond de vos paroles.

Je n’ai rien à dire sur votre époque car je n’y vis point. Quant au monde que je connais, je pense qu’il a été profondément régénéré par notre Révolution, et qu’il doit changer encore car rien ne peut arrêter le progrès humain. Je suis persuadé que le moment merveilleux où, après avoir recouvert leur liberté, les hommes pourraient enfin se réconcilier avec les véritables lois de la nature, est le seul qui vaille vraiment la peine d’être vécu. Et les droits immuables de l’humanité sont les seules idées pour lesquelles il sied de mourir.

Avec mes fraternelles salutations,

Vive la République!

Louis Antoine Saint-Just