Retour en page d'accueil de Dialogus

Aimée 
écrit à
Héphaïstion
Héphaïstion

Une vie est un chemin que l'on mène



    À Héphaïstion

La vie est un chemin que l'on mène soi-même ou bien les gens nous aident à le construire.
 
Je t'écris avec, certes, mille questions dans la tête, mais aujourd'hui j'ai quatorze ans et je pleure et repleure devant toutes tes phrases sensibles.

Avec ma copine, comme deux gamines, nous jouons à Achille, Patrocle, Alexandre et bien sûr Héphaïstion.

Je te laisse dans tes pensées en remerciant celui qui acceptera d'être remercié.

Aimée, en espérant une toute petite réponse.


Belle Aimée au nom si jalousé,

Les mois ont passé, mais j’espère que ta peau douce est encore celle d'une enfant curieuse et poétesse.

J'aimerais jouer avec toi, Aimée. Je jouerai avec Alexandre en me baignant dans quelques heures. Je lui raconterai comme ta missive a étiré mes traits en un sourire sincère.

Qu'Hermès se hâte de te faire parvenir ces quelques mots. Je prie pour toi, et ta sagesse.

Hφαιστίων

************************Fin de page************************