Retour en page d'accueil de Dialogus

 Lisa
écrit à
Héphaïstion
Héphaïstion

Une véritable passion

   

Mes salutations respectueuses à toi, Héphaïstion!

Tout d'abord je me présente: je m'appelle Lisa et dans la vie j'ai deux passions, l'Histoire et la philosophie. Dans toute l'Histoire, une époque et deux personnages m'ont émerveillée: l'Antiquité et Alexandre le Grand ainsi que vous, Héphaïstion. Je pourrais passer des heures à lire et relire tous les documents qui vous concernent tous deux et vos aventures magnifiques, mais toutefois éprouvantes et dangereuses.

Je vais peut-être vous paraître insouciante et fantasque, mais j'aurais adoré vivre à votre époque et être un homme pour pouvoir combattre et conquérir et surtout découvrir le monde et ces régions que nul autre avant vous n'avait réussi à découvrir. J'aurais aussi aimé vous connaître, vous, Alexandre et tous ceux qui étaient à vos côtés. J'aurais aussi beaucoup aimé connaître Aristote; c'était un grand homme avec qui j'aurais eu grand plaisir à discuter. Mais la vie a voulu que je vive en ce temps, en fille, et non au vôtre et en homme; ne vous méprenez pas, je suis très heureuse et très fière d'être une femme.

Avant de vous laisser, j'aimerais que vous me parliez de vous et d'Alexandre, de votre enfance, de votre passage à la vie adulte et de tout ce qui s'ensuit, et aussi que vous me parliez un peu d'Aristote. Une dernière chose si je puis me permettre: voulez-vous bien me dire ce qu'il y avait réellement entre vous et Alexandre? Était-ce de l'amour ou juste de l'amitié ou bien les deux? Je me pose cette question depuis tant de temps que j'aimerais en avoir la réponse, si cela ne vous dérange en rien.

Je vous remercie du plus profond de mon cœur et de mon âme de m'avoir écoutée et de bien vouloir, si vous le désirez, me répondre.

Avec toute mon amitié,

Lisa, étudiante en Histoire et en philosophie

Lisa,

Pardonne par avance le retard de cette missive, occasionné par une fièvre sans fin, et non par un manque de rigueur.

Je suis ravi de savoir que tu t’intéresses à l’histoire et que tu l'étudies. J’aimerais que toute la jeunesse ait cette volonté d’apprendre. Tu me parles de ce film, et de nombreux correspondants me l'ont également mentionné. J’ai bien de la peine à identifier tout ceci, mais j’ai cru comprendre qu’il s’agissait d’une forme de théâtre. Fort bien! J’aime m’amuser!

Ma relation avec Alexandre ne saurait être résumée en quelques bribes. C’est mon ami d’enfance, mon seigneur, mon roi, mon prince et mon dieu. Je lui voue amour et allégeance comme peu ici-bas.

Que ta curiosité soit apaisée et qu’Athéna te guide dans tes études et ton amour d’apprendre.

Hφαιστίων
************************Fin de page************************