Retour en page d'accueil de Dialogus

René
écrit à
Héphaïstion
Héphaïstion

Uchronie

    Salutations Ô Grand Macédonien (par le charisme et non par la taille),

Je suis tombé sur un site avec un dialogue entre Alexandre le grand et une latiniste, et vous me semblez assez calé sur le sujet, ce qui pourrait m'aider à ma quête.

Ma passion est l'histoire et je me lance depuis peu dans l'Uchronie

J'ai lu le passage de l'Histoire de Rome depuis sa fondation de Tite-Live (Livre IX, sections 17-19) qui est une uchronie dans laquelle Alexandre le Grand aurait lancé sa conquête vers l'Ouest -vers Rome- plutôt que vers l'Est. Mais ce passage me paraît un peu abstrait.

Cependant, si j'ai bien compris la chose, Titi-Live affirme que l'armée macédonienne aurait perdu contre l'armée romaine car l'armée romaine est plus complexe et plus ordonnée et aussi que les Perses étaient de très mauvais guerriers. Je voudrais avoir votre avis sur le sujet.

Un de vos ex-collègues et ami intime, Alexandre le Grand, avait dit:

«Tite-Live? Ce nom m'est étranger. Vous dites qu'il s'agit d'un Romain. Certes, je veux bien vous croire. En revanche, cet écrivaillon ne peut prétendre au titre d'historien. Contrairement à notre grand Thucydide, dont l'oeuvre est un trésor pour l'éternité, Tite-Live ne semble pas posséder une once de capacité d'analyse, ni un sens critique capable de lui permettre de prendre du recul sur l'Histoire.

Si tel avait été le cas, ce larbin du pouvoir romain aurait vu que «son empire» n'existe que parce que le mien l'a précédé. En unifiant le premier l'Orient à l'Occident, j'ai préparé et permis l'expansion de l'armée romaine. Mais sans mon génie militaire et créateur, Rome n'aurait jamais mis le pied en Asie Mineure.

Sans Macédoine, pas de Rome. Sans Alexandre, pas de César.»

Alors je voudrais dans ce cas connaitre votre avis sur ce qui se serait passé «SI» Alexandre était allé à l'Ouest plutôt qu'à l'Est...

SI Alexandre avait conquis Rome, SI Alexandre avait étendu son empire jusqu'au Danemark, SI les Perses en avaient profité pour attaquer le front Est du nouvel Empire d'Alexandre... S'Il avait eu de nouveaux ennemis en plus des Carthaginois... SI... SI...  que serait devenu le nouvel Empire?

Cela vous paraitra un peu fantaisiste, mais comme je vous l'ai dit je fais dans l'uchronie et le SI est donc la base de tout...

Il existe une expression qui énerve tout le monde, qu'on utilise quand on n'a pas de réponse: «avec des SI on refait tout le monde», ben cette expression chez nous on l'utilise dans nos vespasiennes pour s'en torcher et ensuite la faire avaler aux snobs qui ont une imagination dépourvue de rêves.

Aidez-moi à réaliser mon uchronie en me donnant votre version de «Si Alexandre était allé à l'Ouest plutôt qu'à l'Est».

Je vous remercie d'avoir lu ce message et je vous prie de recevoir mes sentiments les plus sincères et les plus dévoués dans l'espérance que vous me répondrez.

À bientôt j'espère!



Cher René.

Il est vrai que je suis grand, si tu soulignes mon mérite, je puis dire naturellement que ma taille dépasse la moyenne de tous les Macédoniens, maintenant amoindrie, due au fait que je demeure alité.
Le latin n'est pas ma langue préférée, mais j'avoue le lire, les poèmes paraissent toujours plus doux alors.

Je ne connais pas ce terme d'uchronie que tu emploies, mais si ta missive m'est comprise, alors il s'agit d'une pratique visant à prendre un nouveau point de départ pour trouver une suite différente à l'histoire.
Cela peut être intéressant mais relève de l'utopie.
Seuls les dieux peuvent se permettre cela, tes affabulations ne sont que fantaisies mortelles.
Quelle ignominie tu avances là! La conquête de Rome par Alexandre. Il apparaît effectivement que ses plans se portaient en dernier sur Rome et les étendues de mers qu'elle couvre mais la légion est fatiguée.
Alexandre l'est. Je suis mourant pour ma part, alors j'ai le temps pour rêver à tes histoires, aussi je te réponds sérieusement.

Notre armée a défait tout un empire. Toute une partie de monde, et tu me parles d'échecs contre les murs de Rome?
Un peu d'esprit, mon ami!
Je reconnais bien la fougue de mon Roi lorsque tu le cites, il n'y aucun doute sur ses paroles, même si je ne connais pas le César dont il parle.
Écoute sagement ses paroles, elles sont bonnes et justes.
Il sait mieux que moi ce qui se passe dans sa tête, et dans ses parchemins qu'il fait envoyer aux quatre vents sans m'en avertir.

Honnêtement, toutes ces années n'ont pu que renforcer notre position et l'expérience dans le combat de nos soldats.
Si Rome avait été notre premier coup d'essai, sans doute aurions-nous pourfendu moins de boucliers, comme tu le soulignes.
Mais sans doute aussi que les Perses n'auraient pas plus modéré leur faim de nourrir leurs bestiaux de nos bonnes terres, de nos femmes laiteuses et de nos raisins mûrs.
Et sans doute Rome aurait finalement perdu, contre ce continent, haut d'une montagne encore jamais ascensionnée.

Tu as sans doute les réponses à tes questions, tes positions sur Rome sont apparemment bien plus neutres que les miennes, et je t'avoue que ces noms de contrées comme le Danemark, que tu cites, me sont étrangères. Est-ce la ma déraison qui me cueille?

Lis bien ceci alors mon noble ami.
Dans le sang, le SI n'est la base de rien.
Lorsque votre ennemi jonche sur le sol, votre lance entre les yeux, vous ne vous poserez jamais la question de savoir S'il était un bon père, SI votre lance était parfaitement placée, SI personne ne vous assaillait par derrière, SI votre plus cher ami est mort lui aussi, comme le sien, à l'autre bout du front, SI vous manquez à votre épouse ou SI vos enfants auront la chance d'avoir votre éducation, et SI Rome était vouée à devenir une Alexandrie.

Les SI ne refont pas le monde, des visionnaires, des gens qui se battent pour des idées auxquelles ils ou elles croient, si.
Vis ta vie, au lieu d'imaginer une fin alternative à ce qui s'est passé, parce que les faits ne te conviennent pas.

Pardonne mon jugement hâtif si tu crois que je ne suis pas juste alors.

Soulage-toi de tout cela, et rêve sans vivre, puisque cela n'arrivera jamais plus.

Je pense à toi et t'exprime tout autant de sentiments dévoués.


Héphaïstion, un rêveur à son tour, parmi les ossements animés.
************************Fin de page************************