chaotic_toughts+hotmail.com
écrit à

   


Héphaïstion

     
   

Mon amour

    Mon cher, mon amour,

Tu m'aurais oubliée? Voilà que tu me fais un enfant et que tu t'en vas. Sans mot à la pauvre de moi... Pourquoi m'as-tu abandonnée?

Comme mon coeur se déchire, plus le temps passe. Le tien serait-il de marbre? Aurais-tu oublié nos magnifiques moments passés ensemble? Qu'a-t-il l'autre de plus que moi? Je me ferai homme si tu préfères.

N'oublie pas que moi, je t'ai fait une enfant: Héphaïstion junior; une magnifique enfant qui est devenue bien belle. Elle te réclame. Lui, il ne pourra jamais te donner un enfant.

Oh HÉPHAÏSTION! Que faut-il que je fasse pour que tu me regardes encore. Mon amour, sache que personne ne saura t'aimer comme moi .

Coton que tu as aimée jadis
 

Skirophorion, le neuvième jour du cycle athénien.

Lointaine et fourbe Coton,

Que tes écrits me semblent étranges.
Comment oublier quelqu'un dont nous n'avons jamais eu connaissance?
Je n'ai pas conscience d'avoir abandonné qui que ce soit.
Tu utilises cet éther pour me réclamer un tas de choses; un peu d'attention, une affirmation parentale et de l'amour.
Par Dionysos mon coeur et mon corps sont offerts à d'autres, je n'ai de vertu et de rapport charnel qu'avec mes aimés, et en ce sens je n'arrive pas à déterminer dans quel contexte j'aurais pu te féconder.
Je suis toutefois flatté que tu aie nommé ta descendance de mon patronyme, Athéna t'a sûrement inspirée en ce divin jour.

Il, tout comme tu le nommes, m'a donné bien plus que mille enfants, et en ce sens il m'a confié les siens, fils de Macédoine et de Grèce, Phalanges et Echelons, une armée entière de corps dévoués.

Mais ta dévotion semble inégalable, par les Titans.

Hêphaistíôn Amyntaros, Chiliarque et Général d'Alexandre III de Macédoine