Retour en page d'accueil de Dialogus

Aimée 
écrit à
Héphaïstion
Héphaïstion

Les larmes


    Très cher Héphaïstion,

Quand on lit l'amour que te porte chaque personne dans ses lettres, les larmes viennent très vite. D'ailleurs, j'ai peur d'être ridicule même si je lis ces recueils seule.

Des questions j'en ai des milliers, mais un simple souffle de ta part me ferait sourire. Ce sont bien de simples mots que je t'apporte.

Par Dionysos, je t'embrasse!

Aimée


Tu peux bien m'écrire mille fois encore, chère Aimée au nom bien porté! Je t'envoie des souffles, des sourires et des tendresses, si tu lis ces quelques lignes. Qu'Hermès se hâte de te faire parvenir ma missive!


Héphaïstion


************************Fin de page************************