Retour en page d'accueil de Dialogus

 Audrey
écrit à
Héphaïstion
Héphaïstion

Depuis le temps

   

Bonjour Hephaïstion,

Cela fait longtemps que je ne vous ai pas écrit; pardonnez-moi, j'étais plutôt occupée de mon côté. Comment allez-vous, mon ami? Votre état de santé s'améliore-t-il? Ça me fait plaisir de vous parler en espérant que vous soyez en forme.

Pour ma part, j'ai à présent vingt ans, que j'ai fêtés royalement avec ma famille en avril; j'ai beaucoup grandi mentalement, même si je suis encore parfois pleine de doutes. Et je suis toujours autant éprise de littérature, notamment de contes et de légendes. Quant aux moqueries et à la méchanceté des autres, cela ne me fait plus aucun effet, ou alors je réponds par des phrases bien cinglantes qui font souvent mouche et à présent on me laisse en paix.

Comment se porte Alexandre? Envoyez-lui le bonjour et une bise amicale de ma part. Ah! Et une lettre sans questions n'en est plus une, alors autant en poser. Quels sont les animaux domestiques de votre époque? Je sais que vous avez des chevaux comme Bucéphale qui appartient à votre souverain mais connaissez-vous les chiens et les chats? Et je voulais savoir si Aristote a cru en les dieux grecs, vu qu'il est philosophe.

En espérant que vous vous portez bien, je vous souhaite en tout cas la santé et beaucoup de bonheur,

Audrey

Ma chère Audrey,

Je suis ravi de te dire que ta lettre termine parfaitement ma journée. J'ai eu le temps de reprendre un peu de santé et je me sens bien. Alexandre est d'un soutien sans faille et mes hommes comprennent que j'ai, moi aussi, des faiblesses et qu'avoir été diminué tout ce temps n'est qu'une leçon à retenir.

Je suis fier de savoir que tu affrontes ce qui autrefois te faisait reculer. C'est définitivement la bonne attitude. Achille lui-même n'aurait pas dit mieux.

Nous connaissons bien les chiens et les chevaux, mais je connais aussi les chats. Sais-tu qu'ils sont vénérés en Égypte? De magnifiques créatures.

Aristote était fort peu éloquent en ce qui concerne la religion. Parfois il en parlait avec ironie, mais préférait nous laisser nous forger notre propre opinion, comme toujours d'ailleurs. En quoi crois-tu, toi?

Je te remercie encore pour ta lettre. Ne m'oublie pas.

-H



Hephaïstion,

Je n'oublie pas mes amis. Pour la religion, Aristote a raison, chacun est libre de croire en ce qu'il veut. Pour ma part j'ai beaucoup de croyances: je crois en une vie après la mort, comme mon oncle malheureusement décédé que je n'ai pas eu le temps de connaître, mais j'aurais bien aimé que ce soit le cas.

J'adore les centaures, qui sont mes créatures préférées, particulièrement Chiron. Je pense que vous voudriez m'étrangler si j'étais en face de vous, mais je crois que sans Chiron, la plupart des héros ne serait pas ce qu'ils sont. La plupart de ces hommes (comme Achille ou Jason) ne seraient rien car ils n'auraient rien appris sans ce sage centaure, c'est pour ça que je le porte en haute estime et que j'aime les sages et les érudits. J'aurais aimé pouvoir rencontrer Chiron, cela m'aurait fait plaisir.

Contente de voir que vous avez l'air d'aller mieux.

Oui je connais les chats, et je sais qu'ils sont vénérés en Égypte (merci aux cours d'Histoire de notre professeur). Avec le français c'est un des seuls cours où je ne m'endors pas sur la table. J'ai une sainte horreur des mathématiques, c'est un cauchemar pour moi cette matière et je préfère piquer un somme sur ma table qu'écouter. Je n'ai aucune envie de faire des efforts, j'ai progressé mais ça a stagné et je n'ai plus envie de me bouger pour quelque chose qui n'en vaut pas la peine.

Les chats sont de jolis animaux, je suis bien d'accord avec vous; en avez-vous un? Ou Alexandre, peut-être? Une fois, je me suis fait griffer par un chat quand j'étais enfant, j'avais voulu l'attraper pour le caresser. Dans mon quartier on connait bien les chats, ç'en est plein.

En revenant à Aristote, avez-vous des nouvelles de lui? L'avez-vous revu depuis votre enfance?

Je vous souhaite une bonne nuit et de bien vous porter,

Audrey

************************Fin de page************************