Sabrina
écrit à

   


Claude Frollo

   


Science, émotion

   

Accueillez le seigneur de doyen rural!

Mon nom je suis Sabrina et son grand ventilateur pour sa propre mentalité scientifique. La cathédrale de Notre-Dame dans ce que vous êtes dans le service comme un prêtre le bâtiment simplement fascinant, quand distinctif un tarot la sculpture de gargouille Gothique de l'origine de sculptures, il était meghalgattam moi-même et très intéressant. L'émotion est l'autre thème. Je sais que l'amour d'une femme peut ne pas être facile et pour un prêtre pour être, mais lui permettre de regarder les évènements du point de vue d'Esmeralda, depuis que s'est développé incomplètement encore et a été effrayé de sa propre éruption émotionnelle vraisemblablement.

Je me considère, le d'aujourd'hui un savant fascinant les femmes peuvent aller à un monde, entre eux moi, aussi et j'espère donc je serai un ainsi le savant superbe que lui, j'attends la langue latine que je le découvre ensuite pour étudier.

Je désire beaucoup de bon

Sabrina

Dame Sabrina,

De quelle langue singulière usez-vous, pour que je n'en comprenne pas un traître mot? De quelle Babel êtes-vous la victime? Qu'est-ce que «ventilateur», et «meghalgattam»?

Mais j'ai pu apprendre, par l'intermédiaire de mes médiateurs de Dialogus, que vous êtes originaire du royaume de Hongrie, auquel cas je salue votre effort pour m'avoir écrit en langue française, alors que moi-même, en dépit de toute mon érudition, je ne saurais point m'exprimer en magyar.

Mais pourquoi n'avoir pas utilisé le latin? Votre célèbre université de Pécs ne vous l'a-t-elle point enseigné? Peut-être, dans un autre courrier, pourrais-je entendre ce que vous souhaitez me dire?

En attendant cette occasion, je vous salue, dame Sabrina, correspondante lointaine dans le temps et dans la distance. Que le Seigneur vous garde!

Dom Claude Frollo, archidiacre