Sir Marius
écrit à

   


Claude Frollo

   


Salutations (2)

   

Res Publica Genuae, Annus Domini 2009

Cher Dom Frollo,

Comment allez-vous?

Salutations!


Sir Marius


Fort mal, mon ami. Tristis est anima mea usque ad mortem. Je porte en moi l'austérité, la profondeur, la gravité, le dogme -comme une armure; en moi sont les ténèbres et la solitude, le gel et le désespoir- qui ont recouvert de leur chape de plomb l'ardent enthousiasme de ma jeunesse.

Et cependant, derrière cette sévère muraille, derrière ce sceau de givre et de métal, bouillonne une lave incandescente -qui frappe ma chair à coups redoublés, qui voudrait sortir, jaillir de toute sa puissance, alors que mon ascèse lui refuse toute issue. -Oh! chaque jour, chaque nuit que je vis est marquée au fer rouge, et comme un avant-goût de l'enfer!

Adieu, ami, qui veillez sur mes affres -gardez-moi dans vos prières, bien que je désespère du salut.
 
dom Claude Frollo, archidiacre.

Note du Traducteur: Tristis est anima mea usque ad mortem signifie: mon âme est triste à en mourir.