jessica_pierre_85+hotmail.com
écrit à

   


Claude Frollo

     
   

Que représente-t-elle à vos yeux?

    Cher Claude, (si vous me permettez de vous appeler par votre prénom)

Je me pose certaines questions sur vous et sur une jeune fille dont on vous a apparemment trop parlé: Esmeralda.

Que représente-t-elle à vos yeux? Une païenne, un ange du ciel, une sorcière ou même une fille de joie? Persistez-vous à nier que vous n'avez jamais osé poser vos doux yeux sur cette charmante créature durant au moins une seule petite minute? Osez-vous affirmer que jamais vous n'avez rêvé d'elle durant la nuit, ne fût-ce qu'une seule fois? N'avez-vous jamais demandé à votre fidèle Quasimodo de l'enlever lâchement un soir (vous y avez sûrement participé) alors qu'elle était seule et sans défense dans une rue sombre de Paris? Et le pis de tout, n'avez-vous jamais, mon père, tenté d'abuser d'elle par la violence?


C'est sur cette dernière question que je vous souhaite un joyeux Noël et une bonne année 1480. Au revoir.

Jessica
 

Oui, le mystère d'une âme d'exception, par son ardeur comme par sa vastitude, suscite toujours la curiosité et l'incompréhension du peuple commun.

Croyez-vous donc, profanes, pouvoir pénétrer les profondeurs les plus obscures de ma conscience, lorsque moi-même, dans le secret de ma nuit, de ma pudeur et de mon isolement, j'ose à peine me pencher sur le vertige des abîmes qu'elle recèle? Ne cherchez pas à savoir quelles fièvres procure l'insatiable désir, qu'il soit d'intelligence ou de chair; ces colères de volcan ne sont pas faites pour vos tièdes imaginations.

Oh! Dieu! l'âme humaine est donc ainsi conçue qu'aux plus hautes pensées répondent les plus graves passions, qu'à la puissante soif de savoir et d'absolu qui m'habite doive s'ajouter cette autre soif inextinguible des sentiments! Par grâce! puissè-je enfin me rassasier d'idéal, et trouver l'apaisement dans la lumineuse évidence de la science, de la miséricorde, de la beauté!