Lady Karasu
écrit à

   


Claude Frollo

   


Divination d'une hérétique

   

Mes salutations à vous, archidiacre Claude Frollo!

Que diriez-vous si je vous révélais que, par un seul regard, vous renierez toute cette science et cette alchimie, allant même à renier votre dieu, vous damnant de désir pour une femme? Sans doute me traiterez-vous d'hérétique.

Encore une fois, mes salutations,

Lady Karasu, princesse des corbeaux

P.S.: Belzébuth et Hadès vous transmettent le bonjour.


Dame Karasu, dame Téléboas,
 
Cessez vos cris d'orfraie qui portent jusqu'au silence de ma cellule. La seule prescience que je puisse avoir est celle que me souffle votre nom, et qui m'avertissait de votre péroraison avant même que je n'eusse lu les termes de votre lettre. Que m'importe ces criaillements, ils ne m'atteignent point; car je rejette toute divination. Faites silence! Et écoutez les paroles du Lévitique:«Anima quae declinaverit ad magos et ariolos et fornicata fuerit cum eis ponam faciem meam contra eam et interficiam illam de medio populi sui. Vir sive mulier in quibus pythonicus vel divinationis fuerit spiritus morte moriantur lapidibus obruent eos sanguis eorum sit super illos.»
 
Je vous dis à Dieu, dame Téléboas, dont l'âme inconséquente et gobe-mouches se soumet au seigneur de ces misérables insectes. Puisse la miséricorde du Très-Haut vous atteindre au milieu du vacarme de votre agitation.
 
dom Claude Frollo, archidiacre