X
écrit à

   


Léo Ferré

     
   

Tout sur l'affiche rouge

   

Monsieur Ferré,

J'écris cette lettre pour vous demander de me donner le plus d' informations possibles sur votre chanson «L'affiche rouge». C'est pour un examen d'histoire de l'art et je risque d'avoir pour sujet votre chanson. Cet examen est très important. C'est une partie du Brevet!

Merci d'avance!

X, élève de troisième A


Dites jeune homme, élève de troisième A, vous ne reculez devant rien... Me transformer en précepteur internet! N'y-a-t-il plus de professeurs dans vos collèges électroniques? Consultez les fiches, elles sont sur tous les écrans. Allez les voir.

Deux mots, cependant, et quatre repères. En 1944 -le 21 février- de la prison de Fresnes, Missak Manouchian écrit à sa compagne et lui annonce sa mort imminente sous les balles d'un peloton d'exécution: «Ma chère Mélinée, ma petite orpheline bien aimée...». Vous connaissez le fait? Vous savez qui est avec qui? En 1955, Aragon écrit «Strophes pour se souvenir» où les mots de la lettre de Manouchian se lient à ses vers. Le poème paraîtra dans «Le roman inachevé». En 1959, je mets en musique ce poème sous le titre «L'affiche rouge». La chanson sera, en 1961, du disque «Les chansons d'Aragon chantées par Léo Ferré», dans un simple accompagnement choral. Et tout le reste est littérature, Histoire plutôt. Creusez tout ça, déchiffrez cette affiche. En gardant en mémoire, ça: «Vingt et trois étrangers et vos frères pourtant».

Ton BEPC, Renaud, il est là!

Léo


Monsieur Ferré
 
Je fais ce que je peux mais je ne vais pas tenir un quart d'heure! J'en sais des choses, mais pas suffisament.


Renaud,

Je donne des repères. À toi de jouer pour le reste, à toi de comprendre l'Histoire, rentrer dans le Poème et dans la Chanson. Tu ne vas tout de même pas passer ton examen avec une voix «off», en récitation, paroles de Léo Ferré. Il te faut deux choses: du travail, de la sensibilité.

Léo