Bertuit
écrit à

   


Léo Ferré

     
   

Pourquoi n'être pas intervenu?

   

Bonjour,

Pourquoi n’êtes-vous pas intervenu? Je sais, il y a le chat, mais j’aimerais avoir plus d'infos.

Je vous aime.


Vous m’écrivez de 2008, je vous lis du fond du XXe et… je ne comprends rien à votre «chat». Pas celui de ma Mélancolie! Mais vous m’aimez, ça fait déjà un appui pour continuer.
Léo


Bonjour,

Le progrès c'est peut être bien mais j'ai tellement peur que votre réponse ne me parvienne pas. Alors je vous réécris. Ma question était sur le chat, est-ce vous qui êtes intervenu? Et pourquoi ce silence?

Je vous embrasse, à bientôt.



Vous me réécrivez... mais je ne comprends toujours rien... Ce «chat», ce «intervenu». Mon silence parce que nous ne sommes pas branchés sur le même lexique. Alors précisez-le... ... ...



Bonjour Léo,

Et si vous n'aviez jamais été un artiste...
Pourquoi avec des mots guérissez-vous des maux? Rappelle-toi ce chien de mer que nous libérions sur paroles. Vous libérez dans les mots le poison des hommes. Il n'aura fallu que d'un moment de plus, pour que la mort vienne, mais une main nue alors est venue qui a pris la mienne. Le bonheur est bien là, pourquoi personne ne le voit? Pourquoi j'ai tué un chat?

J'attends votre présence.



Idem pour ce message: «pourquoi j'ai tué un chat»?
Non ho capito! Capito?
Baci.