Métabelle
écrit à

   


Léo Ferré

     
   

Même si…

    Même si j’ai trouvé le pied de biche,
Même si j’ai réussi à tourner la page,
Certains êtres ne s’oublient pas,
Certains bonheurs sont tellement inoubliables qu’on a envie de les mettre sur papier.
Saurai-je avoir le courage de le faire?
Combien de larmes vais-je verser?
Un autre sera-t-il là pour les sécher?
Tant pis pour toutes ces questions…
Pour mon deuil, il faut que je couche cette histoire sur papier.



Métabellebis,

Fais ton deuil, écris ton histoire, sans attendre de réponse, il n’y a plus rien, plus, plus rien. Faut faire avec, faut faire sans. Ecris pour toi.

Léo



Bonsoir,

Oui, tu as raison, il ne faut plus rien attendre d'un mec qui n'a pas de courage. Je vais l'écrire, mon histoire, mais pas que pour moi, enfin je l'espère, pour d'autres aussi. En attendant, je fais avec, je fais sans et la vie continue.

Tu as raison, tu n'es pas un conseiller conjugal et je suis désolée d'être passée par toi pour cette histoire mais... ç'a été un hasard, un pur hasard que de t'écrire tous les deux séparément, sans concertation, juste par amour de tes mots.

Merci et peut être à bientôt,

Isabelle